Une adolescente de 13 ans tuée après avoir été violée à Essassa

© l'Union

Le lundi 19 juin dernier, la stupeur s’est emparée du quartier Essassa dans le 2ème arrondissement de la commune de Ntoum (Estuaire), après la découverte macabre d’une jeune fille de 13 ans qui portait les traces évidentes d’abus sexuels et de strangulation; nous rapport le quotidien l’Union dans sa livraison n°12454 de ce jeudi 22 juin.

Vanessa Ngangoua Ngondo, âgée de 13 ans a été retrouvée morte dans un bosquet à Essassa à 22 Km au sud de Libreville, dans deuxième arrondissement de la commune de N’toum. Le corps découvert derrière l’Institut privé international Berthe et Jean a plongé le quartier dans une consternation sans précédent.

Les premières indices de l’enquête ouverte par la gendarmerie de Nkoltang, poursuit l’Union «montrent des traces manifestes d’abus sexuels et de mort par strangulation». «Le corps de l’adolescente se trouve dans une position démontrant que la victime a été violée. Elle est en effet vêtue d’un tee-shirt blanc, lequel est relevé et dévoile ses seins. La jupe est aussi remontée. La victime ne porte pas de slip et elle est en période de menstrues; puisque son tampon hygiénique est jeté près de son corps. La mort remontait à 6 heures.»; indique la direction des enquêtes.

La victime a été reconnue quelques heures plus tard par un homme du quartier. Vanessa Ngangoua Ngondo, déscolarisée venait de perdre sa mère, il y a tout juste trois mois et vivait recluse à son domicile. L’enquête a déjà conduit à l’arrestation et à la garde à vue de cinq individus suspectés d’avoir participé de près ou de loin, à cet abominable crime.

Laissez votre avis