dimanche,29 novembre 2020
Accueil Derniers articles «Un matin d’octobre 2018», le poème de sensibilisation au dépistage du cancer...

«Un matin d’octobre 2018», le poème de sensibilisation au dépistage du cancer du sein de Loic Davy Essono Moto

C’est un texte émouvant qui exprime aussi bien la peine que ressentent les femmes atteintes du cancer du sein que les conséquences liées au fait de ne pas réaliser des dépistages précoces et réguliers. Selon le rapport de 2018 de l’OMS, le cancer du sein chez la femme est la première cause en incidence et en mortalité. On estime à 2 millions de cas de diagnostics du cancer du sein par an. On parle de près de 627 000 femmes qui décèdent du cancer du sein par an. A travers ce poème qui apparaît notamment comme un témoignage, Loic Davy Essono Moto vient renforcer les efforts de lutte contre les cancers du seins consacrée durant tout le mois d’octobre, en sensibilisant les femmes et jeunes filles au dépistage. Cidessous l’intégralité du poème. 

« Un Matin d’Octobre 2018  

C’était un matin d’octobre,

Belle et langoustine,

Elle s’apprêtait pour son job,

Digne fille de la famille,

 

Beaucoup voyaient en elle,

La réussite assurée,

Doctorante en sciences naturelles,

Elle n’avait jamais échoué,

 

De tous ses prétendants,

Nul n’était à la hauteur,

Rien d’étonnant,

C’était Dieu l’élu de son cœur,

 

1 heure est passée,

Elle n’était toujours pas sortie,

D’ordinaire assez pressée,

Il y avait certainement un hic,

 

En défonçant sa porte,

Par terre elle gisait,

On la croyait morte,

Par chance elle vivait,

 

Taxi course 627 000 f au CHU,

Pas de temps à perdre,

Dans cet état on ne l’a jamais vu,

Tiens bon ma sœur,

 

Echographie, mammographie et j’en passe,

Ce n’était pas encore fini,

Parents et amis se demandaient « Qu’est ce qui se passe »,

Mais rien absolument n’est sorti,

 

Après 15 heures d’attente au terminal,

Le verdict tombe,

Cancer du sein en phase finale,

Dans nos poitrines c’était l’hécatombe,

 

Comment cela a-t-il pu arriver,

Elle qui était si régulière,

Qui prenait soin de sa santé,

Et ça ne datait pas d’hier,

 

2 jours après son décès,

On savait tous à présent,

Que le dépistage du cancer,

N’avait pas été fait suffisamment,

 

En sa mémoire et celle des autres,

Cette histoire vous a été contée,

Parce que ça n’arrive pas qu’aux autres,

De grâce faites-vous dépister »

 

 

 

 

 

 



Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion