Un huissier de justice et des policiers encagoulés chez Jean Ping

Ce vendredi 13 octobre 2017, la résidence de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine a été prise d’assaut par des éléments des forces de l’ordre. Un assaut qui intervient alors que des rumeurs sur son arrestation ne cessent de circuler depuis plusieurs semaines.

Quelques jours seulement après le refus de la direction de la prison centrale de Libreville à la visite de Jean Ping, le domicile de ce dernier,ancien candidat à l’élection présidentielle du 27 août 2016 qui continue de revendiquer sa victoire face à Ali Bongo, a été envahi par des agents de la police.

Selon une source proche de son cabinet, c’est très tôt, ce vendredi  13 octobre que “des agents des forces de police encagoulés ont tenté de pénétrer dans la résidence du président Jean Ping sans motif”.

Dans une vidéo publiée par un individu, présent sur les lieux au moment de l’arrivée des agents des forces de l’ordre, on peut apercevoir Jean Ping discutant avec un monsieur, désigné comme un huissier de justice en présence de John Nambo et des membres de sa sécurité rapprochée. D’après la même source, l’huissier de justice serait venu procéder à une saisie, sans toutefois en préciser l’objet.

 

Nous y reviendrons.

Laissez votre avis