Un GIE tuniso-gabonais veut améliorer la desserte en eau et en énergie en zone rurale

© D.R

Réuni lors d’une récente rencontre à  Libreville autour du ministre de l’énergie et de l’eau Patrick Eyogo Edzang, une délégation du groupement d’intérêt économique  tuniso-gabonais de l’énergie conduite par Abed Kaddachi, s’est proposé pour mener ses activités en zone rurale. Ainsi, le GIE propose d’améliorer la desserte en eau et en électricité en milieu rural.

C’est à la faveur d’une rencontre ayant réuni le ministre gabonais de l’Eau et de l’énergie Patrick Eyogo Edzang, les responsables du Groupement d’intérêt économique tuniso-gabonais de l’énergie composée des entreprises tunisiennes et la Gabonaise d’Energies S.A, qu’a été évoqué la possibilité pour le GIE de mener des activités visant améliorer la desserte en eau et en électricité principalement en zone rurale.

En effet, devant faire face à une demande sans cesse croissante et des difficultés en termes de fourniture d’eau et d’électricité, les autorités gabonaises qui ont congédiés la multinationale Veolia au premier trimestre de cette année, sont à la recherche de solutions palliatives et de partenaires technico-économiques pouvant permettre de réduire ce déficit.

C’est donc dans cette optique que Abed Kaddachi secrétaire général du Groupement d’intérêt économique, a indiqué «Nous souhaitons réaliser notre projet dans le domaine de l’électrification des zones rurales, de l’assainissement, de l’extension du réseau d’eau potable, et d’œuvrer au transfert des compétences entre les experts tunisiens et les jeunes Gabonais par le biais de la formation ».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire