Un contingent de militaires investit le site Onal de Maurel & Prom

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), a initié ce mercredi 22 février, une grève illimitée à la société Maurel & Prom. En réaction, les autorités ont entrepris d’envoyer un contingent de militaires, apprend-t-on d’une source actuellement sur les lieux.

Un contingent militaires (gendarmerie nationale) est arrivé sur le site d’Onal de la société Maurel & Prom dans la province du Moyen-Ogooué. Il s’agit de deux camions et de deux véhicules légers qui selon notre source viennent de rentrer sur le site.

Pour rappel, la société pétrolière indonésienne Pertamina a acquis 72, 65% du capital de Maurel  & Prom, cette acquisition plonge les salariés dans le doute. Ces derniers ont entrepris de rentrer en grève et revendiquent entre autre, le paiement des indemnités de bonne séparation et le paiement avec effet rétroactif des sommes dues aux travailleurs en régime de rotation.

L’arrivée des gendarmes sur les lieux aurait-elle pour vocation de prendre de force le contrôle des installations et de faire redémarrer tous les puits par les expatriés? Les employés se questionnent. Malgré la présence des forces de sécurité, les grévistes n’entendent pas céder : «en tout cas nous sommes mobilisés et protégeons la salle de contrôle l’objectif du chef de site est de nous mettre dehors afin de relancer les puits».

Du côté de l’ONEP, le secrétaire général, Sylvain Mayabi Binet, déplore l’attitude du directeur général de Maurel & Prom, Christophe Blanc. «On n’a aucune suite ni de l’inspecteur ni de l’employeur.» nous confie-t-il. Rappelant que l’organisation syndicale soutient les employés dans leur démarche.

Laissez votre avis