samedi,25 septembre 2021
AccueilA La UneUEAC: budget 2021 et traitement de la dette au menu de la...

UEAC: budget 2021 et traitement de la dette au menu de la 36ème session du conseil des ministres

Ecouter cet article

Dans un contexte où la conjoncture économique mondiale reste fortement impactée par la crise sanitaire liée à la Covid-19, exacerbant ainsi les pressions sur les économies de la zone, les ministres de l’Union Economique d’Afrique Centrale (UEAC) se réuniront le mercredi 27 janvier prochain. Au menu de cette rencontre marquant la 36ème session du conseil des ministres et qui se tiendra par visioconférence, le budget de l’exercice 2021 de la zone et le traitement à réserver à la dette des institutions communautaires. 

Présidée par Ousmane Alamine Mey, ministre de l’Economie et de la Planification du Cameroun, par ailleurs président en exercice du Conseil des Ministres de l’UEAC, la 36ème session ordinaire du Conseil des Ministres prévue pour le 27 janvier prochain, devrait faire la part belle aux solutions à mettre en oeuvre pour sortir les pays de la zone d’une crise économique qui perdure. Fortement exacerbée par la conjoncture économique mondiale, celle-ci pourrait donc connaître une issue favorable.

En effet, alors que les six pays de la zone fortement tributaire des revenus tirés de la vente des produits de base sur les marchés internationaux, voient peser sur eux un risque de récession, les ministres de l’UEAC tenteront de « converger » sur un ensemble d’initiatives de sortie de crise. Une mission qui devrait débuter par l’examen du budget communautaire pour l’exercice 2021 et le traitement à réserver à la dette des institutions communautaires dues à l’Union Européenne.

Précédés par les travaux de la 36ème session du Comité Inter-Etats qui se tiendront pour leur part du 23 au 25 janvier prochain, ces travaux devraient donc évoquer les questions économiques dans leur grande largeur. Avec pour ambition d’éviter « une dégringolade économique », les ministres de l’UEAC auront donc à coeur de « coordonner » leurs efforts. A noter que l’épineuse question de « la libre circulation des biens et des personnes », sera également au centre des débats.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop