mardi,24 novembre 2020
Accueil A La Une TV + Gabon: éviction de Franck Nguema de la direction et annonce...

TV + Gabon: éviction de Franck Nguema de la direction et annonce d’une guerre juridico-familiale 

Le vendredi 30 août dernier, s’est tenu le premier Conseil d’administration de la société TV+ SA, à Libreville. Depuis 20 ans, cette entreprise n’avait jamais tenu une telle assemblée. Si cette séance s’est soldée par le changement de son Président Directeur Général (PDG), poste jusque-là occupé par Franck Nguema, l’actuel ministre en charge des Sports et de la Culture, chargé de la Jeunesse et de la Vie associative, ce dernier serait selon certaines indiscrétions loin d’avoir pris acte de cette décision. 

Joseph Ondong Atomo est donc le nouvel homme fort de la chaîne Tv+, lequel 20 ans après, se voit accorder par le Conseil d’administration, la direction et la gestion de l’entreprise au détriment du ministre Franck Nguema, poussé à la sortie par les administrateurs, en raison semble t-il, d’une incompatibilité entre ses fonctions étatiques actuelles et la poursuite de son mandat en tant que PDG de TV+. C’est du moins ce que précisait l’avocat du nouveau PDG, Maître Anges Kevin Nzigou :  « Franck  Nguéma était manifestement depuis janvier, en incompatibilité avec la loi, conséquence, depuis cette période, Tv+ était administrativement pénalisé ». 

L’incompatibilité à assumer les fonctions de PDG de TV+ qui frappe l’actuel ministre des Sports et de la Culture, s’observe à la lumière de deux éléments. Elle émane d’une part, du choix de ce dernier de rejoindre le gouvernement en janvier dernier et des dispositions statutaires du groupe TV+ d’autre part. 

Fondé sur les dispositions de la loi n°19/2016 du 9 août 2016 portant Code de la communication en République gabonaise, en son article 15 du chapitre 3 des Incompatibilités et Interdictions, il est précisé que « ne peuvent être propriétaire ou dirigeant d’une entreprise privée de communication (…), le Président de la République, les membres des institutions constitutionnelles, les membres du gouvernement (…) ». En effectuant son entrée au gouvernement, Franck Nguéma s’exposait aux restrictions de l’article 15 de la présente loi.

Sur le second aspect, celui relatif aux dispositions statutaires comme le déclarait Maître Anges Kevin Nzigou, il aurait été difficile pour le député d’Akanda de continuer comme PDG du groupe. «» Dans le fond, les statuts de TV+ ne permettaient plus à Franck Nguema de garder la direction de la chaîne car il l’est depuis la création et il n’est pas possible de cumuler ces fonctions pendant toute cette période, aussi bien au regard des statuts que par rapport au code OHADA », a-t-il confié. Il ressort donc que nonobstant cette entrée au gouvernement, légalement, le patron du sport gabonais aurait de toute façon, cédé la direction de TV+. 

A noter que bien qu’absent à la réunion du Conseil d’administration, le quorum atteint avec les  actionnaires majoritaires détenteurs de 90% des parts, Franck Nguema en perdant la présidence de ladite société anonyme garde toutefois ses 10% de part et demeure administrateur de TV+. Par ailleurs, à la lumière des explications du conseil du nouveau PDG, cette représentation a été validée par un jugement d’homologation qui n’a fait l’objet d’aucune opposition à valeur de décision exécutoire. 

Sauf que ce Franck Nguema ne semble pas vouloir s’en laisser conter. Selon certaines indiscrétions recueillies auprès des proches du membre du gouvernement, le Conseil d’administration qui s’est tenu récemment était illégal. En effet, 5 sur des nombreux héritiers auraient contesté la qualité de mandataire de la succession Angue Obame Suzanne et Obiang Jean, dont la première détiendrait 80% des actions de TV+. D’ailleurs, c’est par le biais d’une sommation aux fins de cessation de trouble relatif à la convocation d’un Conseil d’administration que l’actuel ministre de la culture a adressé à Jean Mathieu Obiang et Joseph Ondong Atome, ne reconnaissant pas la qualité d’administrateurs à ces derniers.  

Une situation pour le moins rocambolesque qui laisse présager d’une future guerre juridico-familiale, Franck Nguema ayant décidé de porter l’affaire devant les juridictions pour faire annuler les décisions issues de ce Conseil d’administration. 

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion