Le tronçon Moabi-Tchibanga: un calvaire pour les populations

© D.R

Deux ans après le lancement des travaux sur le tronçon Moabi – Tchibanga, les riverains de la province de la Nyanga continuent de subir le calvaire d’une route impraticable et dangereuse, dont la promesse de la réfection n’aura été qu’un leurre.

En juillet 2016, au cours d’une tournée de précampagne dans la Nyanga, Ali Bongo Ondimba rassurait les populations quant à la réalisation de travaux sur la voie qui relie Moabi à Tchibanga. Deux ans plus tard, pas l’ombre d’une niveleuse qui aurait pu éveiller l’espoir des citoyens.

Lors de ce déplacement aux allures festives, Ali Bongo avait fait la promesse de la réfection de tronçon Moabi – Tchibanga. 140 km de misère que subissent aux quotidiens les usagers. Complètement désemparés, les riverains ne savent plus à quel saint se vouer, tant les engins et le personnel de l’entreprise Mika Services en charge des travaux sont aux abonnés absents.

Les employés de l’entreprise «se sont volatilisés sans état d’âme», rapporte le site mediaposte.ga. Alors que les populations s’apitoient sur leur triste sort, le compte à rebours pour les élections législatives est lancé. Et dans cette province située dans le sud du Gabon, ce manquement risque d’être une véritable entorse au candidat du parti démocratique du Gabonais (PDG), parti au pouvoir.

Laissez votre commentaire