Trêve sociale : La plate-forme de discussion à pied d’œuvre

Mettre sur pied une plate-forme commune de discussions en vue de réfléchir sur les contours qui devraient encadrer la trêve sociale décrétée par l’exécutif, c’est le principal objectif du gouvernement Issoze Ngondet 2 à travers la mise en place d’un comité de réflexion.

La question a été au menu d’une séance de travail tenue ce 4 septembre entre le ministre de la Fonction publique, Jean-Marie Ogadanga, sa collègue Travail Carmen Ndaot et ledit comité de réflexion composé des cadres des ministères du Travail, de la Fonction publique, du Budget et de la Primature.

«Le travail avance sereinement et nous pensons que nous allons le boucler dans les plus brefs délais» a confié Franck Ondo Methogo, président du comité de réflexion, qui a par ailleurs précisé que la trêve sociale devrait permettre au gouvernement d’insuffler une dynamique afin de mettre en marche le plan de relance de l’économie nationale.

Un préalable indispensable, selon ministre de la Fonction publique. Pour Jean-Marie Ogadanga, les partenaires sociaux sont de plusieurs ordres notamment du secteur public et du secteur privé.

Aussi est-il primordial de mettre en place des conditions qui fassent en sorte que chaque secteur puisse prendre part aux discussions de la trêve sociale de manière spécifique, tout en ayant une plate-forme commune. «C’est justement les bases de cette plate-forme avec les partenaires sociaux que nous sommes en train de mettre en place», a-t-il assuré.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire