mardi,28 septembre 2021
AccueilA La UneTransport ferroviaire: l’Etat gabonais acquiert 9% des parts de la Setrag

Transport ferroviaire: l’Etat gabonais acquiert 9% des parts de la Setrag

Ecouter cet article

L’annonce a été faite ce mercredi 8 septembre 2021, par le biais d’un communiqué officiel du géant français des mines et de la métallurgie Eramet. Maison mère de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), le groupe minier a en effet annoncé la signature d’un accord avec le fonds d’investissement Meridiam et l’Etat gabonais, en vue de leur entrée au capital de l’entreprise de transport ferroviaire. 

Unique opérateur et exploitant du réseau de chemin de fer gabonais, la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) vient d’accueillir de nouveaux actionnaires. Comme annoncé ce mercredi par le biais d’un communiqué de sa maison mère, Eramet, l’opérateur spécialisé dans le transport ferroviaire vient de signer un accord de cession d’actifs avec le fonds d’investissement Meridiam et surtout l’Etat gabonais.

En effet, partenaire historique d’Eramet, celui-ci entend à travers cette acquisition de 9% du capital de Setrag auprès de la Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog), « renforcer de manière significative le bilan de Setrag, lui  permettant ainsi d’accompagner ses projets de développement futurs et ainsi se hisser aux meilleurs standards du transport ferroviaire » comme l’a souligné Kléber Silva, Directeur général adjoint d’Eramet, en charge de la division mines et métaux. 

Si cette entrée de l’Etat gabonais dans le capital de Setrag peut s’expliquer d’un point de vue financier, par la bonne tenue de cette activité qui a notamment généré 91,274 milliards de FCFA à fin décembre 2020 (en hausse de près de 17% par rapport à 2019), elle interroge néanmoins sur la capacité qu’aura désormais ce même Etat gabonais, à opérer des sanctions à l’encontre d’un opérateur coutumier des déraillements ces dernières années. 

Des déraillements qui, en plus de rendre la vie infernale aux usagers, ralentissent quelque peu le trafic. Reste donc désormais à espérer que cette acquisition, qui s’accompagne également de celle de 40% par Meridiam,  spécialisé dans la gestion à long terme d’infrastructures publiques durables, permettra réellement « d’assurer le développement futur du Transgabonais ». A noter qu’en dépit de cette ouverture de capital, Comilog demeure l’actionnaire majoritaire de Setrag à hauteur de 51%.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop