mercredi,29 septembre 2021
AccueilA La UneTransport aérien: l’omerta de Brice Paillat sur les participations de l’Etat dans...

Transport aérien: l’omerta de Brice Paillat sur les participations de l’Etat dans Gabon’Air

Ecouter cet article

Annoncé gaillardement par le ministre des Transports Brice Paillat lors de son passage dans l’émission « face à vous » le 21 juillet dernier, le projet de création d’une nouvelle compagnie aérienne suscite déjà des questionnements au sein de l’opinion. En effet, s’il a bien confirmé que ce projet était en cours, le membre du gouvernement a manié avec dextérité la langue de bois, laissant planer le doute sur le rôle de l’Etat gabonais dans la mise en place de cette compagnie. 

Si lors de son passage télévisé, le ministre des Transports s’est montré peu bavard sur les contours de la création de cette nouvelle compagnie aérienne, Brice Paillat a relevé que le dossier était bien avancé. Il faut dire que depuis  la disparition de la défunte compagnie aérienne nationale, Air Gabon, le gouvernement multiplie les promesses de création d’une nouvelle compagnie. Le dernier projet était sans conteste le développement d’une filiale locale de la compagnie aérienne low-cost Fly Africa qui devait s’allier au gouvernement. 

Malgré ce constat d’échec, l’Etat gabonais a donc décidé de relancer un nouveau projet qui selon le ministre des Transports est en bonne voie même s’il n’a pas voulu en dire plus.  « Ce que nous ne souhaitons pas, c’est d’avoir à revivre le fait que nous créons une compagnie nationale qui finalement s’apparente à une filiale d’une compagnie à laquelle nous serons alliés », a-t-il indiqué.

«Dès que nous aurons déterminé le type d’appareil, nous irons vers les constructeurs», a informé Brice Constant Paillat selon qui, les discussions sont en cours. Selon certaines informations recueillies par Gabon Media Time, ce projet est effectivement dans sa phase pratique puisqu’il y a quelques semaines le membre du gouvernement a procédé à la visite des locaux de ladite compagnie et un conseil d’administration se serait déjà tenu. 

Seul bémol, aucune information n’a filtré sur le rôle de l’Etat dans la création de Gabon’Air. Si selon certaines indiscrétions les responsables de la compagnie se sont attaché les services de la société sud africaine Solenta Aviation, société d’aviation commerciale spécialisée offrant diverses solutions d’aviation, notamment des avions à réaction et des turbopropulseurs sur ACMI (Wet) et Dry Lease, la non-désignation des responsables par le Conseil des ministres laisse songeur. En effet, cet état de fait laisse penser que la compagnie serait une initiative privée et non du gouvernement gabonais. Un questionnement qui devrait donc interpeller le ministre des Transports Brice Paillat afin que ce dernier édifie l’opinion sur les tenants et aboutissants de ce projet pour le moins flou. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop