samedi,4 décembre 2021
AccueilA La UneTransition énergétique: Vincent de Paul Massassa porte les ambitions du Gabon à...

Transition énergétique: Vincent de Paul Massassa porte les ambitions du Gabon à Riyad

Ecouter cet article

Quelques jours après la tenue à Libreville du tout premier sommet sur le pétrole, le gaz et la transition énergétique, le ministre du Pétrole, Vincent de Paul Massassa s’est rendu à Riyad en Arabie Saoudite sur invitation du prince Mohammed bin Salman Abdulaziz Al Saud, ministre en charge de l’énergie, pour un nouveau Sommet sur l’initiative verte. Objectif pour le membre du gouvernement lors de ces deux jours d’échange, « présenter les efforts consentis par le Gabon pour amorcer la transition vers des énergies plus propres ».

Bien décidé à faire des principes de transition énergétique, les fers de lance de la transformation économique qu’il entend amorcer avec en toile de fond le développement durable, le gouvernement gabonais multiplie les participations à des sommets stratégiques sur ces questions. Ainsi, quelques jours après la tenue à Libreville du tout premier sommet sur le pétrole, le gaz et la transition énergétique, le ministre du Pétrole s’est rendu à Riyad pour un Sommet sur l’initiative verte.

En effet, en terre saoudienne sur invitation du prince Mohammed bin Salman Abdulaziz Al Saud, comme indiqué par des sources proches du ministère, Vincent de Paul Massassa a insisté dès l’entame du Sommet ce samedi « sur les efforts consentis par le Gabon pour amorcer la transition vers des énergies plus propres ». Des efforts qui ont d’ailleurs récemment permis au pays de réintégrer l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). 

Autour des chefs d’Etat, fonctionnaires, chefs d’entreprise, pionniers universitaires, spécialistes de l’environnement et représentants de la société civile, le ministre du Pétrole a donc réitéré l’ambition du Gabon d’être une place forte « dans la résolution de la crise climatique enregistrée actuellement », insistant sur le fait que « le secteur des hydrocarbures devra s’arrimer à la transition énergétique amorcée à travers le monde en misant notamment sur le secteur gazier qui s’avère être un véritable moteur de croissance ». 

Prévu jusqu’à ce lundi 25 octobre, ce sommet consolidera donc l’engagement des principaux pays producteurs, à avoir un impact mondial durable face au changement climatique et renforcera celui à travailler durablement pour protéger l’environnement et la planète dans son ensemble. A noter qu’en marge de ce forum, plus de 50 milliards d’arbres seront symboliquement et progressivement plantés pour matérialiser cet engagement.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop