Transferts de fonds: la diaspora gabonaise toujours à la traîne

La dispora Gabonaise de France © D.R

Les transferts de fonds de la diaspora africaine en direction de leurs pays d’origine d’Afrique subsaharienne, sont la principale source de financement extérieur pour ces pays en voie de développement selon la Banque mondiale (BM). En 2018, ils ont atteint 46 milliards de dollars (26761,3 milliards de Fcfa), malheureusement les transferts vers le Gabon demeurent inexistants.

GABON LIBREVILLE

46 milliards de dollars en 2018, alors qu’ils représentaient 42 milliards une année auparavant. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, les transferts de fonds de la diaspora africaine en direction de leurs pays d’origine d’Afrique subsaharienne sont en constante augmentation. Malgré un contexte économique difficile, la diaspora continue de soutenir le continent.

Néanmoins, on trouve de grandes disparités entre les zones et les régions. Ainsi, le Nigeria et le Ghana (qui disposent d’une forte communauté au Gabon) et le Kenya sont les premiers bénéficiaires avec 30,8 milliards de dollars. Suivis du Sénégal (2,2 milliards de dollars) et le Zimbabwe (1,9 milliard de dollars), le classement des cinq premières diasporas souligne l’importance des capitaux générés.

Quant aux transferts de la diaspora gabonaise, ils sont quasiment inexistants puisque 90% des transferts dans le pays sont des envois. « Ces transferts qui sont en passe de devenir la principale source de financement extérieur des pays en voie de développement » comme le souligne la BM, ne concerneront donc pas le Gabon de si tôt, puisque notre diaspora semble pas ou peu concernée par cette problématique.

Laissez votre commentaire