Transaction avortée FDC/MPDR : Ntoutoume Emane mauvais payeur

Jean François Ntoutoume Emane © D.R

La fusion annoncée entre le Front démocratique culturelle (FDC) de Quentin Ben Mongaryas et le Mouvement patriotique et démocratique pour la refondation (MPDR) de Jean-Francois Ntoutoume Emane n’aura pas lieu. «Il en est ainsi», a lancé Quentin Ben Mongarys à l’endroit de l’ancien premier ministre au cours d’un communiqué de presse rendu public le 2 janvier dernier.

Tout le monde s’attendait à une harmonieuse attente entre l’écrivain et homme politique Quentin Ben Mongaryas et l’ancien premier ministre Jean-Francois Ntoutoume Emane autour du processus d’achat de la formation politique du premier cité. En effet, pour transformer son mouvement politique en parti (comme l’avait fait Barro Chambrier), Jean-Francois Ntoutoume Emane proposait 50.000.000 de Fcfa à Quentin Ben Mongaryas pour se procurer son Front démocratique culturelle (FDC). C’est d’ailleurs autours du congrès prévu se dérouler les 21 et 22 décembre dernier que le deal, entre les deux hommes, allait se conclure.

Selon certaines indiscrétions, Jean-Francois Ntoutoume Emane aurait avancé 15 millions de Fcfa au propriétaire du Front Démocratique Culturelle et qu’il devrait lui donner les 35.000.000 Fcfa restants après la signature de l’accord. Toute chose qui n’a pas mis les deux parties d’accord, puisque le congrès fut annulé à cause de ce quiproquo.

Se sentant lésé par l’attitude Jean-Francois Ntoutoume, Quentyn Ben Mongaryas a, dans un communiqué de presse, pointé du doigt l’ancien édile de la commune de Libreville, ce «mauvais payeur» en dévoilant ses manoeuvres.

Il a entre autres dénoncé le non-respect des termes de leur accord, et surtout l’irrespect que l’ancien premier ministre aurait fait montre à son endroit et aux siens par le refus de les recevoir sous la pluie lors d’une visite à son domicile alors qu’il était présent.

Outre les aspects susmentionnés, pour Quentin Ben Mongaryas, le véritable responsable de ce rapprochement inabouti entre le FDC et le MPDR serait un certain Noël Borobo Epembia. Qui aurait joué le rôle d’entremetteur entre lui et Jean Francois Ntoutoume Emane.

Quoiqu’il en soit, le président du FDC a vigoureusement indiqué dans son communiqué de presse que son parti ne se laissera pas «intimider encore moins phagocyter.» Le fin mot de cette histoire ne sera connu sans doute qu’après la version de Jean-François Ntoutoume Emane.

Laissez votre commentaire