mardi,3 août 2021
AccueilDerniers articlesTrafic illégal d’or: près de 400 personnes interpellées à Ndangui

Trafic illégal d’or: près de 400 personnes interpellées à Ndangui

Ecouter cet article

La problématique de l’exploitation illicite de l’or a pris des proportions pour le moins inquiétantes ces dernières années au Gabon. Un trafic qui, à en croire le quotidien L’Union de ce mardi 13 juillet 2021, a conduit à l’interpellation dernièrement de près de 400 personnes dans le district de  Ndangui, dans le département de Mulundu dans la province de l’Ogooué-Lolo

L’Ogooué-Lolo est réputée pour être une zone où le trafic de l’or prend de plus en plus de l’ampleur ces dernières années. Ce qui se traduit par la multiplication d’interpellation lors de missions conjointes entre le ministère de la Défense national et l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN). La dernière arrestation en date étant survenue à Ndangui, où 400 mineurs illégaux ont été arrêtés avec des stocks d’or mais aussi du matériel et des substances illicites.

Au terme de ces arrestations, les agents de Police Judiciaire ont procédé à leur transfert progressif pour compétence auprès des services de la Direction générale de la documentation et de l’immigration et de la Brigade de gendarmerie de Koula-Moutou. Les interpellés seront présentés devant le Procureur de la République pour répondre de leurs actes.

Selon l’Agence nationale des parcs nationaux(ANPN), la majorité des exploitants illégaux d’or au Gabon sont des ressortissants étrangers dont la plupart, sinon tous, ne disposent pas de titres de séjour. L’Agence ne doute pas que certains aient reçu le soutien des nationaux et même de certains responsables administratifs pour leur permettre d’opérer. S’ils sont reconnus coupables, les accusés risquent jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle et une amende de 100 milliards au plus conformément aux dispositions de l’article 413 du code pénal.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale.Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales