Trafic de manuels scolaires : Un réseau camerounais démantelé

L'ouvrage contrefait © GMT

Recommandés par le ministère de l’Education nationale dans les cycles primaires et pré-primaires, les manuels scolaires “Super” édités par les Editions Gabonaise (EDIG) faisaient l’objet de falsification par un réseau de faussaires camerounais installés à l’ancienne gare routière. Ce dernier a été démantelé par la brigade de gendarmerie nord de Libreville.

Quatre suspects de nationalité camerounaise ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville, la semaine dernière. Il s’agit notamment de Hugues Martin Tchathouang, Arnaud Nzudie Noumsie, Merlin Ngatcheu et Pousseu Djambo. Il leur est reproché d’avoir fait venir d’importantes quantités de “Super” contrefaits de Chine, qu’ils revendaient dans les commerces de Libreville et l’intérieur du pays au détriment de l’éditeur.

L’enquête menés par les condés a révélé que ce trafic se fait depuis 2013. Les auteurs aurait déjà écoulé une quantité importante de “Super” made in China à l’ancienne gare routière, lieu où ils opéraient, en court-circuitant ainsi l’activité des Editions Gabonaises.

C’est le 4 novembre 2017, que les malfrats, au nombre de treize, ont été interpellés en possession de plusieurs cartons de livres “Super” falsifiés dans leurs magasins. Quatre d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt, en attendant leur jugement, les neuf autres ont été relaxés pour insuffisance de preuves. Nous y reviendrons.

Laissez votre avis