Toyota Gabon reconnaît l’incapacité de l’Etat à construire des routes de qualité

Visuel de la dernière camapagne publicitaire de Toyota Gabon © Toyota Gabon

C’est par le biais d’une publicité de «mauvais goût» parue ce vendredi 12 janvier 2018 sur la dernière page du quotidien L’Union que Toyota-Gabon, société du Groupe Sogafric, a pointé du doigt l’incapacité de l’Etat gabonais à construire des routes de qualité. Une publicité qui invite les gabonais à acheter les véhicules Toyota dont la marque se dit «adaptée» aux routes aussi piteuses que celles du Gabon pour se consoler de leurs plaintes et des accidents mortels quotidiens.

Est-ce un arrangement entre le gouvernement et la société Toyota Gabon qui se réjouit du mauvais état du réseau routier gabonais favorable à la vente desdits véhicules ou alors cette société du Groupe Sogafric se moque-t-elle des gabonais condamnés à subir le mauvais état des routes ? Ce sont les principales interrogations qui ont animé les débats ce matin auprès du lectorat du quotidien L’Union à la vue de cette «grossière» publicité éhontée qui canarde l’action du gouvernement dont l’absence de réaction justifie sa complicité. Les gabonais apprécieront!  

«Si j’étais Ministre des Travaux Publics ou simple membre du gouvernement, je convoquerais les responsables de Toyota Gabon pour des explications sur cette publicité dénigrante», s’est révolté Pierre M, jeune cadre gabonais.

«Il est quand-même inadmissible que les autorités ne fassent pas attention à ce genre de communications publiques. Les responsables de Toyota Gabon se montrent à la fois insultant à l’endroit du gouvernement qu’ils trouvent incapable de construire des routes de qualité au Gabon, malgré les engagements du Chef de l’Etat, en même temps, ces derniers se sont sans compassion vis-à-vis des gabonais qui meurent tous les jours dans des accidents de circulation. Ou bien, ce qu’ils veulent faire passer comme message c’est que le gouvernement ne veut pas faire des routes pour que les gabonais achètent les véhicules de Toyota?», a-t-il commenté très remonté.

Dans cette affiche, il y a d’abord la caricature du talentueux Jeff Ikapi illustrant un Chef de chantier qui vante la qualité des produits de Toyota «fait pour des conditions extrêmes» telles que se présentent les tronçons Malinga-Mbigou ou Mimongo-Koulamoutou pour lesquels les usagers passent plus de cinq heures de route alors que les villes ne sont distantes que de quelques kilomètres. Toyota inciterait-elle les habitants de ces localités à acheter ses véhicules “adaptée”s à ces routes fermées et vertigineusement pourvoyeuses d’accidents mortels? Cette même publicité passerait-elle avec la même caricature en France ou en Alaska sans que le gouvernement, l’opposition et la société civile ne s’en émeuvent ?

Par ailleurs, cette publicité de Toyota au Gabon se présente comme celle de la marque H&M qui s’est attirée les foudres des internautes en faisant poser un petit garçon noir vêtu d’un sweat-shirt estampillé du message : «Le singe le plus cool de la jungle» (en anglais).

Comme H&M, Toyota Gabon ne devrait-elle pas retirer sa publicité et présenter des excuses aussi bien au gouvernement qu’aux usagers, principaux sujets de raillerie dans cette campagne de communication indigeste ? Le Groupe Sogafric appréciera !

Laissez votre commentaire