Tournoi de l’UNIFFAC/ disqualification du Gabon: la Fegafoot accuse Patrice Ngaissona

Pierre Alain Mounguengui, président de Fegafoot et Patrice Ngaïssona, président de l'Unifac © D.R

Écarté du tournoi de l’Unifac, ce jeudi 5 Avril 2018, pour non confirmation de sa participation, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), a apporté un démenti formel, en rejetant la faute sur le président de cet instance sous-régionale.

Officiellement mis à l’écart pour n’avoir pas confirmé sa participation au tournoi des U17 avant 10 heures, ce jeudi 5 Avril, les panthères ont dû se résoudre à rentrer dans leur tanière. Face à cette situation, la Fegafoot dans un communiqué, accuse Patrice-Edouard Ngaissona le président de l’Uniffac, d’avoir décidé «unilatéralement d’exclure le Gabon (…) au mépris de l’unanimité qui s’est dégagé parmi les membres de l’Unifac autour de la participation de l’équipe gabonaise».

Dans ce même communiqué, la Fédération gabonaise de football qui condamne «les agissements de M. patrice Ngaissona », souligne que la «réaction émotionnelle» de cet ancien chef de guerre serait liée à «l’élection au Comité exécutif de la CAF qui l’a opposé à Pierre Alain Mounguengui».

Copieusement égratigné par Pierre Alain Mounguengui après cette élection en février dernier; celui qui est accusé par la Fegafoot de «gestion autoritaire » et de «violation des dispositions statutaire de l’Uniffac», aurait donc une dent contre le Gabon.

Pour rappel, le Gabon qui assure avoir «rempli tous les critères de participation», était présent depuis ce lundi 2 avril à Yaoundé où devait se dérouler la compétition.