vendredi,27 novembre 2020
Accueil A La Une Total Gabon assigné en justice par ses employés

Total Gabon assigné en justice par ses employés

Le bras de fer opposant la filiale gabonaise de la compagnie pétrolière française, Total et ses employés est loin d’avoir trouvé son épilogue. Ce mardi 17 juillet à 12h30 minutes au Tribunal de première Instance de Port-Gentil l’entreprise devra répondre des accusations qui pèsent sur elle, notamment l’entrave au droit de grève de ses salariés.

La comparution de Total Gabon fait suite à la plainte introduite par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) et devra donc se tenir ce jour comme indiqué dans l’ordonnance aux fins d’assignation en référé d’heure en heure produit par le Tribunal de Port-Gentil.

L’organisation syndicale reproche à l’entreprise de faire entrave au droit de grève, qui pour contourner le mouvement d’humeur de ses employés a entrepris de les remplacer par la main d’œuvre des sociétés extérieures, notamment EMTP, SPIE Oil & Gas Service et Dietsmann qui sont aussi requises dans la plainte de l’organisation des employés du pétrole.

Les salariés dénoncent de ce fait  la violation le décret du 26 mars 2016 sur l’emploi des expatriés, la violation de la loi N°20 du 15 janvier 2008 sur la mise à disposition du personnel et la mise en place d’un plan de départ négocié.

Le conseil des employés de Total Gabon a toutefois rappelé que le droit de grève et la liberté syndicale sont consacrés et garantis aussi bien par la convention N°087 de l’OIT concernant la liberté syndicale et la protection du droit syndical, ratifiée par le Gabon le 14 octobre 1960, la constitution de la République Gabonaise, que par le Code du Travail en ses articles 14, 270, et 341 à 345.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion