TIC et télécom : Le Gabon leader de la sous-région d’Afrique centrale

Le classement 2016 des pays africains en matière de TIC et télécom réalisé par l’Union internationale des télécommunications publié le 16 décembre dernier, classe le Gabon au 12ème rang de cette étude. Malgré une perte de deux places par rapport à l’année dernière, le pays conserve sa place de leader incontesté dans la sous-région.

L’Union internationale des télécommunications, une agence des Nations unies pour le développement, spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication, basée à Genève (Suisse), vient de rendre public le classement 2016 de son étude sur le niveau de développement des Technologies de l’information et des communications et des télécoms. Ce classement de l’UIT prend en compte 175 pays, dont 46 pays africains.

Ainsi sur le plan continental, il ressort que l’île Maurice demeure le champion en Afrique (73e au niveau mondial), suivie des Seychelles et de l’Afrique du Sud, tandis que le Niger et le Tchad, sont en queue de peloton africain et mondial.

Dans ce classement africain le Gabon fait bonne figure malgré une perte de deux places sur le plan mondial, il se classe ainsi à la 12ème place. Un rang plus qu’honorable et encourageant, et qui démontre l’essor qu’a connu le secteur des TIC dans le pays. Par ailleurs, surfant sur la vague de développement du numérique observé ces dernières années, il occupe la place dominante dans la sous-région d’Afrique centrale.

En outre, le secteur TIC au Gabon affiche des bons résultats, ainsi selon la note de conjoncture semestrielle, de la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale, au cours du 1er semestre de l’année 2016, près de 138,1 milliards de FCFA. Une performance en hausse de 2,3% par rapport à la même période en 2015 (135,1 milliards de FCFA). Le nombre d’abonnés au mobile a connu une progression de 4,7% passant de 2,7 à 2,8 millions d’abonnés actifs entre le premier semestre 2015 et le premier semestre 2016, tout comme le nombre d’abonnés au téléphone fixe qui connaît une progression de 7,9% sur la même période, passant de 18 000 à 19 400. Globalement, le nombre d’abonnés au téléphone au Gabon est en hausse de 4,7%.

Le seul bémol dans ce tableau optimiste reste la branche Internet, où le nombre d’abonnés à l’Internet GSM a connu une chute de -6%, passant de 418 900 abonnés au premier semestre 2015 à 394 000 sur la même période en 2016. Ceci, malgré le déploiement des services 3G/4G par deux opérateurs de téléphonie mobile.

Laissez votre avis