mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Test Covid-19 à 20 mille: les médecins fonctionnaires dénoncent «un ignoble mercantilisme»

Test Covid-19 à 20 mille: les médecins fonctionnaires dénoncent «un ignoble mercantilisme»

L’annonce faite par le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus) par la voix de son vice-président et porte-parole, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong visant à facturer à 20 mille Francs CFA un prétendu service VIP a occasionné une levée de boucliers du Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga). Les médecins indignés par cette décision du Copil ont dénoncé une ignoble manoeuvre mercantile qui n’honore pas la mémoire du Pr. Daniel Gahouma. 

« C’est avec stupéfaction que nous avons appris lors du 85ème point de presse du Comité Technique du COPIL qu’un « service VIP facturé à 20 000 FCFA » a été mis en place au laboratoire Professeur Daniel GAHOUMA. Ainsi, il est recommandé aux personnes ne voulant pas faire la queue et attendre plus de 2h à 3h avant d’avoir leurs résultats, de s’inscrire sur une liste dite « VIP » et payer le montant sus indiqué ». C’est avec ces mots que le Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga) a effectué une sortie, par le biais d’un communiqué, ce lundi 13 juillet 2020 depuis l’annonce par le Copil de l’érection d’un service VIP au sein du laboratoire d’analyse Pr. Gahouma

Une sortie visant à interpeller le Chef de l’Etat sur les agissements du président du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus), du reste Chef du gouvernement Julien Nkoghe Bekale et ceux des responsables du comité technique et scientifique que sont le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong et le Pr. Romain Tchoua. 

Pour le Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga), dès la mise en place du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus), le test de la covid-19 avait été annoncé par le chef de l’Etat comme étant gratuit pour tous. C’est ce qu’a d’ailleurs rappelé le Dr. Adrien Moungoungou au Premier ministre Julien Nkoghe Bekale et au président de la République Ali Bongo Ondimba dans sa communication. « Le diagnostic et le traitement des patients atteints de la COVID-19 doivent être uniformes et entièrement pris en charge par l’Etat ».

Le Symefoga estime qu’une telle mesure nécessairement est faite à dessein car on ne saurait comprendre pourquoi pour une mesure annoncée entièrement gratuite, on décide de faire payer une partie des Gabonais. Pour le Dr. Adrien Moungoungou tout se passe « comme si le COPIL voulait contraindre les 800000 habitants du « Grand Libreville » à s’inscrire sur cette liste VIP pour engranger 800 000 x 20 000 = 16 milliards de FCFA », a-t-il conclu. 

Tout en interpellant le président de la République sur cette « arnaque » savamment organisée par le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus) et leurs responsables précédemment cités le Symefoga « dénonce avec la dernière énergie cet ignoble mercantilisme en période de pandémie encore active dans notre pays » symbolisé par cette « prise en charge des patients en fonction de leur statut social ». Une vision du Copil que les médecins fonctionnaires condamnent, récusent et répudient avec la dernière énergie dans l’espoir que celle-ci soit purement et simplement annulée.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt