jeudi,29 octobre 2020
Accueil Derniers articles Tentatives d’enlèvements : l’Assemblée nationale exhorte le Gouvernement à prendre les mesures...

Tentatives d’enlèvements : l’Assemblée nationale exhorte le Gouvernement à prendre les mesures appropriées

A la suite des événements qui ont émaillé la journée du 24 janvier 2020 dans plusieurs quartiers de Libreville, l’Assemblée nationale par le biais d’un communiqué de presse signé par son président a exhorté le gouvernement à clarifier cette situation par une communication judicieuse et à prendre, toutes les mesures appropriées en vue d’y mettre rapidement un terme, de rassurer les populations et de favoriser le bon déroulement des activités, notamment les cours. Ci-dessous l’intégralité dudit communiqué.

« ASSEMBLEE NATIONALE 

Ces derniers temps, aucun jour ne passe sans que ne soit annoncé l’enlèvement d’un enfant, dans un quartier, un village ou aux abords d’un établissement scolaire. Quoique le seul cas officiellement reconnu à ce jour soit celui de notre cher petit Rinaldi à Bitam, dont nous souhaitons qu’il soit vite retrouvé, il n’en demeure pas moins que cela crée au sein des populations de Libreville comme de l’intérieur du pays, une réelle psychose amplifiée par les réseaux sociaux et les témoignages de certains compatriotes. 

Bien qu’étant en intersession parlementaire, la Représentation Nationale, soucieuse de la préservation de la sécurité et de la paix sociale, ne peut rester insensible ni aphone face à ces événements préoccupants qui affectent la quiétude habituelle des concitoyens. 

C’est pourquoi, le Président de l’Assemblée Nationale exhorte le Gouvernement à clarifier cette situation par une communication judicieuse et à prendre, le cas échéant, les mesures appropriées en vue d’y mettre rapidement un terme, de rassurer les populations et de favoriser le bon déroulement des activités, notamment les cours. 

Dans la même veine, l’Assemblée Nationale suggère au Gouvernement de poursuivre les concertations utiles avec l’ensemble des parties prenantes à la réforme du Code du Travail, dans un esprit constructif, de compréhension et de responsabilité. Notre pays étant engagé dans la voie de la relance économique et de l’émergence ne peut s’offrir le luxe d’un climat social délétère. 

Fait à Libreville, le 24 janvier 2020. 

Le Président de l’Assemblée Nationale 

Faustin BOUKOUBI ». 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion