Tentative de coup d’Etat: Une cabale politique selon Féfé Onanga

Féfé Onanga, président du Mouvement populaire des radicaux © D.R

L’assaut de la radio national pour appeler au soulèvement populaire mené par le Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS) continue d’être au centre des discussions. Le Président du Mouvement populaire des radicaux (MPR), Féfé Onanga par ailleurs membre de la Coalition pour la nouvelle république (CNR) a remis en doute les motivations réelles de cette affaire qui selon lui n’est qu’ « une cabale politique organisée par les tenants du pouvoir ».   

Le coup de force orchestré par des éléments des forces de défense conduits par le commandant adjoint de la Garde d’honneur de la Garde républicaine Kelly Obiang Ndong n’a pas fini de faire couler encre et salive au sein de l’opinion. Le leader du MPR et proche de Jean Ping a lui aussi tenu à donner sa position sur ce que le gouvernement qualifie de « tentative de coup d’Etat ».

Dans un entretien accordé à Gabon Media Time Féfé Onanga a d’entrée de jeu imputé ce coup de force manqué à ses adversaires du Parti démocratique gabonais qui jusqu’à ce jour continuent de diriger le Gabon malgré l’absence prolongée du chef l’exécutif Ali Bongo Ondimba, qui poursuit toujours sa convalescence à Rabat au Maroc.  « Je ne crois pas à tout ce que font les gars du PDG, tout ceci est un montage » , a t-il indiqué.

Par ailleurs a-t-il révélé, dans le feu de l’action tout semblait être vrai mais qu’en se ressaisissant trois heures plus tard, il s’est aperçu que ce n’était qu’une supercherie orchestrée par le pouvoir en place. « Nous nous sommes dit que c’est une cabale politique une fois de plus pour distraire les Gabonais», a t-il martelé.

Convaincu de ce que les pratiques de ses adversaires visent à détourner le débat autour de la vacance du pouvoir du numéro un gabonais, Féfé Onanga a terminé son propos en réitérant son attachement au point de vue de la CNR sur ce prétendu coup d’Etat manqué.  

Laissez votre commentaire