jeudi,1 décembre 2022
AccueilA La UneTchibanga: un réseau de pédophiles démantelé dans une cabane au village de...

Tchibanga: un réseau de pédophiles démantelé dans une cabane au village de Douvoye

Ecouter cet article

C’est un gros coup de filet que viennent de réaliser les éléments de la gendarmerie de Tchibanga. Ces derniers ont récemment procédé à l’interpellation de Fabrice Koumba Maganga, un compatriote qui serait à la tête d’un vaste réseau de pédophiles sur la route de Mongo, rapporte notre confrère du quotidien L’Union. Ce dernier séjourne pour l’heure à la maison d’arrêt locale. 

Le phénomène d’agressions sexuelles sur les mineurs continue d’être au centre de l’actualité dans notre pays. Pour preuve, la récente interpellation de Fabrice Koumba Maganga, présenté comme étant le chef d’un vaste réseau de pédophiles, conforte l’idée selon laquelle la pratique est répandue. Dans ce cas, le modus operandi du chef de gang consistait à approcher des mineurs et leur proposer des petits boulots contre rémunération. 

Une fois intéressées, les victimes étaient conduites dans une cabane construite par Fabrice Koumba Maganga dans la forêt à quelques encablures du village de Douvoye. Mais contre toute attente, au lieu du travail promis, les petits garçons dont l’âge varie entre 10 et 14 ans auraient subi des agressions sexuelles contre leur volonté. C’est un des garçons qui aurait réussi à s’échapper et aurait rencontré un routier, qui aurait raconté le calvaire vécu par lui et 3 autres mineurs. 

Le routier se serait mis à la recherche de la cabane et une fois sur place il aurait trouvé 3 jeunes garçons, parmi lesquels son fils. Les présumés pédophiles auraient pris la fuite. Informés, les services judiciaires de Tchibanga ont procédé à l’ouverture d’une enquête, laquelle a permis dans un premier temps de procéder à l’interpellation de Fabrice Koumba Maganga, présenté comme le chef de ce vaste réseau. Lors de son arrestation, ce dernier aurait été retrouvé avec des photos et des actes de naissances de ses victimes. 

Déféré devant le parquet, il a été écroué à la maison d’arrêt locale par le juge d’instruction après son audition. Par ailleurs, les investigations se poursuivent afin de mettre la main sur le reste de la bande et faire la lumière sur toute cette affaire qui ne cesse de faire couler beaucoup d’encre et de salive dans la ville de Tchibanga. Pouf information, le Code pénal en son article 256 alinéa 2 prévoit la peine de 15 ans d’emprisonnement assortie d’une amende allant jusqu’à 50 millions FCFA au plus pour viol sur une personne mineure de sexe masculin ou féminin encore appelée « la pédophilie ».

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x