mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesTchibanga: menacée de mort pour avoir refusé les avances d’un dragueur

Tchibanga: menacée de mort pour avoir refusé les avances d’un dragueur

Ecouter cet article

Sthene Brandisse Mboula Mboula, Gabonais la trentaine révolue vient d’être placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de la ville de Tchibanga. Ce dernier, ancien pensionnaire de la maison d’arrêt locale a été interpellé pour des faits de menaces de mort sur C.M.M.M., une jeune fille qu’il courtisait et qu’il aurait vu embrasser un autre, rapporte le quotidien L’Union.

Selon le récit de nos confrères du quotidien L’Union, les faits se seraient déroulés dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 novembre 2021 à la cité de Massanga située au quartier Minzanzela. En effet, entre 23 heures et 1 heure C.L.M et ses filles auraient été réveillées par un bruit provenant de la porte d’entrée. Voulant savoir ce qui est à l’origine de ce raffut, la maîtresse de maison s’y dirige et aurait trouvée un papier ainsi qu’une hache bien affûtée plantée dessus. Prise de panique, la femme se serait mise à crier alertant ainsi ses deux enfants et le voisinage.

L’une des filles de C.L.M aurait ainsi pris l’initiative de lire ce qui était inscrit sur le papier. Elle y aurait découvert des menaces de mort proférées contre sa sœur jumelle qu’elle aurait mises à la disposition des forces de l’ordre, non sans leur indiquer les rapports très tendus entre sa cadette et le suspect. Alertés, les éléments de la gendarmerie vont procéder à l’ouverture d’une enquête afin de faire la lumière sur cette affaire. Parmi les voisins, la belle-mère de Sthene Brandisse Mboula Mboula aurait reconnue sa hache et aurait demandé comment elle est arrivée à cet endroit. 

Sentant l’étau se resserrer contre lui, Sthene Brandisse Mboula Mboula se serait enfui malgré la convocation reçue de la direction des investigations. Une accumulation d’éléments qui aurait poussé les pandores à se lancer à sa poursuite en vue de son interpellation. Lors de son interrogatoire, l’interpellé aurait avoué être l’auteur des faits. « Je l’ai surprise en train d’embrasser un autre. Je l’ai fait pour l’intimider » a-t-il avoué. Des aveux pour lesquels il a été placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Tchibanga en attendant d’être fixé sur son sort.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop