mercredi,15 septembre 2021
AccueilDerniers articlesTchibanga: «Djobi» aux arrêts pour trafic de chanvre

Tchibanga: «Djobi» aux arrêts pour trafic de chanvre

Ecouter cet article

Le lundi 16 août 2021 au quartier Ibanga Pola dans le 1er arrondissement de Tchibanga dans la province de la Nyanga, les agents de la direction générale de l’Office central de lutte anti drogue(OCLAD) ont effectué un gros coup de filet. En effet, ces derniers ont mis la main sur Benjamin Moussotsi alias Djobi, Gabonais de 28 ans suspecté de s’adonner au trafic de chanvre. L’individu avait en sa possession 5 ballots et 10 kilogrammes en vrac de cannabis rapporte notre confrère de Radio 5 Massanga.

Selon le récit de notre confrère Radio 5 Massanga, c’est le lundi 16 août 2021 aux environs de 5 heures du matin que les agents de l’Oclad auraient procédé à l’interpellation de « Djobi ». Ce jeune compatriote avait dans sa chambre, 5 ballots et 10 kg de vrac de chanvre indien qu’il comptait écouler pendant les festivités de l’indépendance du pays dans la cité de Massanga. 

Lors de l’interrogatoire, le présumé dealer aurait indiqué qu’il exerçait cette activité par « manque de moyens pour prendre en charge ses 4 enfants, puis sa petite amie présentement en grossesse » rapporte notre confrère de Radio 5 Massanga. Selon des sources proches du dossier, c’est Voungou, un village abandonné par les populations du département de Mongo qui aurait constitué le point de rencontre de Benjamin Moussotsi et ses fournisseurs du Congo voisin. 

La culture, la vente et la possession de chanvre indien à des fins récréatives étant illégales au Gabon, toute possession de cannabis peut entraîner de sévères sanctions. C’est ce à quoi est exposé Benjamin Moussotsi. « Djobi » sera certainement déféré devant le parquet avant d’être placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction. Il risque jusqu’à vingt ans de réclusion et une amende égale au quintuple de la valeur de la saisie; conformément aux dispositions de l’article 408 du Code Pénal pour importation illicite de stupéfiants.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop