jeudi,29 juillet 2021
AccueilA La UneTchibanga: 503 personnes atteintes du VIH perdues de vue

Tchibanga: 503 personnes atteintes du VIH perdues de vue

Ecouter cet article

C’est ce qui ressort d’une mission conjointement menée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la direction du programme national de lutte contre le VIH/SIDA (PNLS) à Tchibanga, dans la province de la Nyanga. Ladite mission fait état de ce que sur 1079 dossiers de personnes porteuses de VIH/SIDA, 503 sont à ce jour perdues de vue. 

Le Centre de traitement ambulatoire (CTA) de Tchibanga a été le centre d’intérêt d’une mission de travail des délégations de l’OMS Gabon, du PNLS et du Programme national de lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Selon un compte rendu du journal L’Union, l’objectif était d’évaluer la performance de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH à Tchibanga et leur suivi dans les CTA.  

Des conclusions de cette mission, il ressort que « depuis 2008, le Centre de traitement ambulatoire de Tchibanga a enregistré 1079 dossiers jusqu’à fin 2019. A ce jour, 503 de ces patients sont introuvables ». En d’autres termes, 503 personnes atteintes de VIH et enregistrées dans le CTA de Tchibanga sont perdues de vue.   

Des chiffres qui peuvent s’expliquer par le fait que de nombreux compatriotes refusent d’affronter leur statut sérologique par ignorance des effets des antirétroviraux, par déni et par crainte d’être stigmatisés ou discriminés par leurs proches. Ceci prouve encore une fois que l’un des premiers pas pour un séropositif est l’acceptation de la maladie, d’où l’importance du suivi psychologique au sein des Centres de traitement ambulatoire (CTA).

Laissez votre commentaire