Sylvia Bongo lance une campagne nationale de vaccination contre la rougeole

Ce mercredi 19 avril au Centre de santé de Nzeng Ayong, dans le 6ème arrondissement de Libreville, s’est déroulée la cérémonie de lancement de la campagne nationale de vaccination contre la rougeole. Cet événement a été rehaussé par la présence de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba qui a procédé personnellement au lancement de cette campagne.

Cette maladie virale reste l’une des causes importantes de décès chez les jeunes enfants, alors qu’il existe un vaccin sûr et efficace. C’est donc dans le cadre du programme élargi de vaccination (PEV) qui a pour objectif de lutter efficacement contre cette maladie, que le ministère de la Santé et de la Population, avec l’appui de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille, en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a lancé la campagne nationale de vaccination qui se tiendra du 19 au 23 avril 2017.

Ainsi, lors de son allocution, le représentant de l’OMS, le Docteur Boureima Hama Sambo, a souligné que cette campagne rentre dans la droite ligne de «l’adoption par les Chefs d’Etats de l’Union Africaine de la Déclaration d’Addis-Abeba sur la vaccination» et cela «à 3 jours du lancement de la semaine Africaine de vaccination». Il a rappelé, que l’intensification des activités vaccinales a permis de faire chuter les cas de décès dus à cette maladie à presque 80 %, mais que dans le cas du Gabon la couverture vaccinale reste très insuffisante. «L’accumulation des cas susceptibles, c’est-à-dire non protégés, a entraîné l’éclosion d’épidémie dans le pays. C’est ainsi que depuis le mois de janvier 2016, près de 2000 cas de rougeole ont été notifié dans presque la moitié des départements sanitaires du pays, 24 département répartis sur les 9 provinces du pays. Au cours de cette épidémie, 71,6% des personnes atteintes sont des enfants de moins de 5 ans».

C’est donc fort de ce constat alarmant que le ministre de la Santé, Léon Nzouba a indiqué que «cette campagne aura lieu sur l’ensemble du territoire, elle concerne tous les enfants agés de 9 mois à 5 ans vivant sur le territoire national». Elle a pour objectif général d’augmenter l’immunité collective chez les enfants de cette tranche d’âge, pour ainsi interrompre la chaîne de transmission de la maladie et réduire le risque d’un début d’épidémie dans les départements non encore touchés.

Par ailleurs, Sylvia Bongo Ondimba, a quant à elle souligné l’importance de prévenir la propagation de cette maladie «elle est agressive, elle est invasive, elle est contagieuse et malheureusement parfois mortelle» a t-elle relevé. Ajoutant qu’il existe heureusement «un moyen sûr et efficace de lui barrer la route et de l’empêcher de se propager à travers le pays. Pour la vaincre nous disposons d’une seule et unique arme puissante et efficace c’est la vaccination». C’est dans ce sens donc qu’elle a invité les parents à se mobiliser massivement pour la réussite de cette campagne.

Laissez votre avis