Suspension des transitaires : le ministère de l’Economie désavoue la Douane

Gabon Gabonmediatime Jean Marie Ogandaga Ministre De L'economie Et Des Finances Gabon
Le ministre de l'Economie et des Finances Jean Marie Ogandaga lors d'une visite à la DGDDI

Alors que la décision du directeur général des douanes et des droits indirects (DGDDI) Dieudonné Lewamouho Obissa, visant à suspendre « à titre conservatoire » les activités de nombreux transitaires en douanes avait suscité étonnement et incompréhensions vendredi dernier, une nouvelle décision vient de jeter un nouveau pavé dans la marre du secteur douanier. Emise cette fois par le cabinet du ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga, cette note parvenue à la rédaction de Gabon Media Time, sonne comme un désaveu pour la DGDDI, puisqu’elle ordonne le « déblocage des profils de 11 transitaires ». 


Dans la tourmente depuis l’implémentation du logiciel Sydonia World le 13 janvier dernier, Dieudonné Lewamouho Obissa directeur général des douanes et des droits indirects vient de se voir durement rappelé à l’ordre par son ministre de tutelle. Alors que sa décision de suspendre « à titre conservatoire » les activités de nombreux transitaires en douanes avait fait grincer des dents vendredi dernier, tout en laissant planer le spectre « d’une collision flagrante entre le SPAD et la direction générale des douanes », le DG des douanes vient d’être désavoué par le cabinet du ministre de l’Economie. 

En effet, dans une note signée en « P/O » par son directeur de cabinet Pierre Claver Mfouba et parvenue à notre rédaction, le ministre de l’Economie a sommé la DGDDI de lever la suspension de 11 commissionnaires en douanes dont Sunson Logistics, Catramac, TMT, SEPT, Transit 2000, SGTA, Sotragab, Gsez Mineral Port, Gsez Port, Sogatt et TCH Gabon. Ayant semble-t-il, apporté des documents attestant de leur qualité de membre du Syndicat des Prestataires Auxiliaires en douanes (Spad), ces sociétés ont donc été réhabilitées par le ministre de l’Economie. 

Balayant toute « discorde ou immixtion », tout en rappelant qu’un « communiqué de la DGDDI à cet effet sera publié ce soir avec cette même liste, et que la publication de la liste vendredi dernier par la DGDDI a reçu l’accord de la tutelle », le cabinet du ministre de l’Economie joint par notre rédaction, a rappelé que « depuis la publication de la liste vendredi dernier, les commissionnaires en faute viennent régulariser leur situation en fournissant les éléments nécessaires ». 

Néanmoins, cet énième épisode depuis l’implémentation du logiciel Sydonia World développé par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) et qui a suivi les conclusions de l’audit du secteur douanier, est révélateur de la « méconnaissance voire de l’ignorance des procédures ou mieux, de la mauvaise foi publiquement » du directeur général des douanes comme l’a souligné dans une tribune Hubert Oboulougou, qui n’a pas manqué de rappeler que « les hangars de stockage de biens non encore dédouanés à Owendo manquent aujourd’hui de place ». 

Laissez votre commentaire