Succession d’Omar Bongo / Robert Bourgi : «si Mba Obame était venu me voir», «j’aurai plaidé sa cause auprès de Sarkozy»

Lors de l’entretien qu’il a accordé à l’hebdomadaire L’Aube numéro 180 de ce lundi 10 juillet, l’avocat franco-libanais, Robert Bourgi, connu comme étant une éminence grise de la françafrique, est revenu sur la succession d’Omar Bongo.

Questionné sur la personnalité politique qui selon lui aurait été la meilleure pour succéder à Omar Bongo, Robert Bourgi a révélé que pour lui «il y’en avait qu’une, c’est André Mba Obame».

En outre, l’avocat proche du milieu très controversé de la françafrique, a estimé avoir un seul regret concernant l’ancien secrétaire exécutif de l’Union nationale; c’est que ce dernier n’ai pas pris contact avec lui. «Je ne regrette qu’une seule chose c’est qu’André Mba Obame, le regretté André, mon vieux frère n’ait pas pensé à venir me rendre visite, à m’appeler entre le mois de juin 2009 et le mois de septembre. Il est allé à Barcelone, rappelez-vous, se recueillir là où était mort Omar Bongo. Il avait prié. Je sais qu’il était allé voir à Paris pas mal d’acteurs de la vie politique française mais il a oublié de venir me voir»; a t-il déclaré.

Il a relevé concernant l’issue des événements qui ont succédé la mort d’Omar Bongo, qu’il lui aurait apporté son soutien pour accéder au pouvoir. «Je crois que si André était venu me voir dans ce bureau, qu’il a tant connu (…) peut-être qu’il m’aurait fait changer de stratégie. Peut-être qu’à ce moment là j’aurai plaidé sa cause auprès de Nicolas Sarkozy, président de la République et auprès du tout puissant secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant»; a t-il indiqué.

Concernant le supposé choix d’Omar Bongo, sur Ali Bongo pour lui succéder à la tête de l’Etat, Robert Bourgi a indiqué que, «s’il [Omar Bongo; NDLR] avait été maître de ses moyens il aurait fait ce qu’il a toujours fait avec Ali (…) Il n’aurait pas choisi Ali., J’en suis certain, peut-être qu’il aurait même fait accéder une femme au pouvoir; Pascaline», ajoutant même qu’Omar Bongo «aurait favorisé André Mba Obame».

Laissez nous votre commentaires