jeudi,1 octobre 2020
Accueil A La Une Subvention aux clubs de football: Mounana et Mangasport, seuls bons élèves

Subvention aux clubs de football: Mounana et Mangasport, seuls bons élèves

C’est le nombre pour ainsi dire insignifiant des clubs ayant apporté leurs justificatifs au terme d’une demande effectuée par le ministre des Sports chargé de la Vie associative Franck Nguema par le biais d’une note dans laquelle il était demandé aux responsables de clubs de première et deuxième divisions de football de faire le point sur les dépenses relatives à la subvention liée au national foot dont le budget s’élevait à 1 milliard deux cent cinquante sept millions neuf cent soixante dix neuf mille cinq cent Francs CFA ( 1 257 979 500). Plus de deux semaines après, seuls le CF Mounana et l’As Mangasport ont rendu public leur bilan. Ce qui fait de ces deux clubs, les bons élèves de la gestion financière faite de la subvention étatique. 

Le 24 juillet dernier le ministre des Sports, Franck Nguema produisait une note n°000221/MSJVA/CABM/CDA dans laquelle il demandait au président de la Ligue nationale de football (Linaf) instance dirigeante du championnat national de D1 et D2 Brice, Mbicka Ndjambou de communiquer « conformément à l’orthodoxie financière, les justificatifs des dépenses liées aux championnats » précisait la note. 

Plusieurs semaines après, une source proche du ministère des Sports précise que des 24 clubs de première et de deuxième divisions seules deux équipes ont communiqué sur les bilans et les justificatifs des dépenses liées à la subvention. Il s’agit du Centre de formation de Mounana (CF Mounana) dirigé par Hervé Patrick Opiangah et de l’Association sportive Mangasport (As Mangasport) présidée par  Jean Ondo Ella. « Mangasport et CF Mounana ont apporté les justificatifs nécessaires, Ce n’est pas étonnant! Ces deux clubs sont bien structurés et n’ont quasiment pas d’arriérés de salaires » a-t-on pu lire dans les colonnes de nos confrères de l’Union.  

Pour les autres formations, quoiqu’ayant reçu comme les deux clubs précités, la subvention de l’État, c’est le calme plat. Une situation incompréhensible pour la tutelle qui s’interroge sur les raisons de ce silence. « Les autres clubs n’ont pas encore justifié. Et nous ne comprenons pas cette situation. Quoi de plus normal que d’avoir des factures de train, de restauration ou d’hôtel ? Nous attendons donc les justificatifs pour boucler ce volet. Car, l’heure est à l’utilisation rationnelle des fonds publics. Désormais, toutes les fédérations, et à tous les niveaux, doivent justifier l’utilisation de l’argent de l’État », a précisé la source dans le même média. 

Une position par ailleurs partagée par le président de l’As Mangasport qui trouve tout à fait logique que les clubs puissent justifier l’utilisation de l’argent public. « Quoi de plus logique que de justifier l’utilisation des fonds publics ? Concernant notre équipe, Mangasport, nous n’avons aucune difficulté à justifier toutes nos dépenses auprès du ministère des Sports et de Comilog, notre principal sponsor. Nous avons déposé nos justificatifs comme nous le faisons chaque année »,a-t-il en outre indiqué dans le quotidien national. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;