«Stop à la fraude, ce tueur silencieux», la campagne qui redore le blason de la CNSS

Siège social de la CNSS à Libreville © GMT

Les six prochains mois seront acharnés pour la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui, au cours d’une conférence de presse donnée hier matin à l’hôtel Méridien Ré-Ndama, en a profité pour lancer une campagne dénommée «Stop à la fraude, ce tueur silencieux». Une campagne de sensibilisation qui viendra redire aux partenaires tant internes qu’externes les risques encourus pour des pratiques frauduleuses.

Déjà initiée en 2014, bien qu’infructueuse en ce temps, la campagne de sensibilisation anti-fraude lancée par la CNSS se veut, quatre ans plus tard, plus pédagogique que la précédente, et se donne deux principaux objectifs: Interpeller les usagers professionnels sur l’importance des versements réguliers des cotisations sociales sans marchandage des agents assermentés et mettre en garde en interne et en externe sur les usages de faux documents d’état-civil qui sèment le trouble dans la redistribution aux véritables ayants-droits.

La directrice de la CNSS s’est elle-même exprimée sur les attentes de cette campagne. « Offensive et plus audacieuse, parce que sur le plan extérieur, cette campagne mettra un point d’honneur aux rencontres de sensibilisation que nous préconisons principalement avec nos partenaires et parties prenantes. Il s’agit notamment de responsables d’entreprises, d’employeurs et de toutes administrations intervenant sur la chaine de production des actes d’état–civil», a indiqué le Dr Nicole Christiane Asselé.

Si la campagne “stop à la fraude” s’étend sur 6 mois, c’est que la CNSS veut surtout redorer son blason entaché depuis de nombreuses années par des plaintes de non-versements et de nombreux cas de fraudes.

Laissez votre commentaire