dimanche,17 octobre 2021
AccueilDerniers articlesSpoliation: Sylvia Bongo interpellée par les orphélins Bekale-Be-Nguema

Spoliation: Sylvia Bongo interpellée par les orphélins Bekale-Be-Nguema

Ecouter cet article


La situation que traverse cette famille modeste est loin d’avoir trouvé son épilogue malgré les dénonciations qu’elle fait dans la presse depuis des mois. Pour cause, les personnes impliquées dans cette sombre affaire d’accaparement de terrain ferraient des pieds et des mains, avec la complicité de certains responsables de l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (ANUTTC), pour empêcher les heritiers de feu Ferdinand Bekale-Be-Nguema de rentrer effectivement en possession de leur bien.

En effet, en avril dernier les descendants de feu Ferdinand Bekale-Be-Nguema adressaient une correspondance au Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, afin d’obtenir son intervention face aux agissement des responsables de l’ANUTTC. Ces derniers s’illustreraient par la rétention pure et simple du dossier de cette famille depuis bientôt 4 ans, alors que le terrain litigieux étant bel et bien leur propriété puisque feu Ferdinand Bekale-Be-Nguema est le petit fils de Aboghe Nze Ngome Gustave fondateur vers 1885 avec ses enfants du village Ntseng Mitang, actuel Sibang.

Cette affaire est d’autant plus rocambolesque, puisqu’un membre du gouvernement y serait également impliqué.  Selon des indiscrétions recueillies au sein de l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre, le Ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Equipement, des Infrastructures et des Mines, Jean Marie Obame Ondo serait la personnalité en litige dans cette affaire.

S’appuyant sans doute sur des connivences au sein de cette organisme, en l’occurrence le chef de division juridique Serge Moundounga il aurait sommé les heritiers de feu Bekale Be Nguema Ferdinand d’accepter la division de la parcelle ou  de rembourser la somme de 39 millions représentant le coût des supposés investissements sur le site.

Autre étrangeté dans cette affaire, lorsque la famille a daigné se rapprocher de la direction de l’Anuttc, il ressort que sur la passerelle discutée, seul leur dossier serait enregistré et non celui du ministre Jean Marie Obame Ondo. Pour éviter un scandale dans la presse, des cadres de l’agence auraient exhorté la famille a saisir le directeur général, Olivier Abel Nang Ekomiye. Ce dernier aurait lors d’une rencontre instruit ses agents de régler ce litige qui n’a que trop duré. Sauf que depuis lors rien n’a bougé et les orphelins et veuves de feu  Bekale-Be-Nguema Ferdinand seraient désormais sous le coup de menace d’expulsion par le ministre.

Une situation que déplore la famille qui ne sait plus à quel saint se vouer, si ce n’est interpeller la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, dont le combat contre la spoliation des veuves et des orphelins est un de ses chevaux de bataille. «Ecoutez les cris de détresse des veuves et orphelins, ils veulent juste qu’on respecte leurs droits, la poursuite de la régularisation foncière de leur terrain par la délivrance d’un titre définitif de propriété», a lancé un des descendants de feu Bekale-Be-Nguema Ferdinand.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop