Sommet UE-UA : Jean Ping a déposé un Mémorandum sur la crise post-électorale au Gabon

Jean Ping accompagné de Didjob Divungui Di Ndinge et Zacharie Myboto © D.R

En séjour dans la capitale ivoirienne du 22 au 25 novembre 2017, Jean Ping déposé auprès de l’Union européenne, un Mémorandum sur la crise post-électorale au Gabon, à l’adresse des Chefs d’Etat qui participeront à cette importante rencontre de haut niveau, a annoncé la Coalition pour la nouvelle République (CNR) dans un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time.

C’est accompagné de Didjob Divungui Di Ndinge, président de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE) et Zacharie Myboto, président de l’Union Nationale (UN), que l’ancien président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping s’est rendu dans la capitale ivoirienne pour y déposer un Mémorandum sur la situation socio-politique du Gabon depuis la présidentielle du 27 août 2016.

Jean Ping et sa délégation ont précisé après avoir consulté la présidence de la Commission de l’Union africaine, mais ses représentants n’ont pas souhaité recevoir ledit Mémorandum, alors qu’il est annoncé que la crise post-électorale gabonaise sera inscrite à l’ordre du jour de cette rencontre afro-européenne.

Au cours de son séjour ivoirien, Jean Ping a également échangé avec plusieurs personnalités politiques africaines et européennes, qui prennent part au Sommet UA-UE. Ces dernières «lui ont chaque fois fait part de leurs profondes préoccupations au sujet de cette crise, née du coup d’Etat militaro-électoral d’août-septembre 2016.»; précise le communiqué de la CNR.

Avec ses interlocuteurs, la délégation a particulièrement insisté sur «l’urgence qui s’attache à la résolution de cette crise qui passe nécessairement par le rétablissement de la vérité des résultats de l’élection présidentielle de 2016, par la reconnaissance de la volonté de changement du peuple gabonais et du respect de sa souveraineté, par la réconciliation nationale et par la promotion d’une bonne gouvernance politique, économique, financière, sociale et culturelle du pays.»; a-t-on pu lire.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire