Sogatra: les agents en service minimum après le paiement de 3 des 8 mois sans salaires

Bus de la société Sogatra © GMT

Le vendredi 8 février dernier, les agents de la Société gabonaise de transport (Sogatra) se sont réunis en assemblée générale à leur base de Libreville. Lors de cette rencontre, le personnel en grève depuis le mois de novembre 2018 a décidé de la mise en place d’un service minimum consécutivement au paiement de trois mois d’arriérés de salaire par le gouvernement.

GABON LIBREVILLE

La rencontre du camp de police a accouché de ce qui a priori sonne comme une bonne nouvelle. Le personnel de la Sogatra après avoir perçu les sommes dues aux arriérés  de salaires des mois de mai, juin et juillet 2018 a décidé de la mise en circulation des bus de transport  de  ladite société dès la semaine prochaine.

La décision de suspendre momentanément tout mouvement d’humeur au sein de la Sogatra a  été motivée par la volonté du personnel de ladite société de satisfaire un besoin d’intérêt général dans le domaine du transport. «Nous avons jugé utile de suspendre cette grève par un service minimum pour servir les populations. Nous savons que les populations ont vraiment besoin de nous, surtout en cette période scolaire », a indiqué un responsable syndical de la Sogatra.

Le retour à la sérénité totale au sein de cette société de transport public a été conditionné par le paiement du reliquat des arriérés de salaires de ses agents. «Pour que la grève soit complètement suspendue, il faut que les six mois des salaires  restants soient payés ».

Laissez votre commentaire