Sogatra : la Cnss suspend sa collaboration pour 15 milliards de francs CFA d’impayés

© D.R

Dans une adresse au Directeur général de la Société gabonaise de transport (Sogatra), en date de ce jeudi 19 octobre 2017, la directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Nicole Assélé a annoncé la suspension de la collaboration de l’institution dont elle a la charge avec la société de transport pour des impayés de 15 milliards de francs CFA environ.

«Compte tenu de vos impayés des cotisation sociale constatés sur votre compte cotisant, alourdissant ainsi fortement notre trésorerie, ceci en violation des disposition des articles 29 et suivants de la loi n°6/75 du 25 novembre 1975 portant Code de la sécurité sociale, nous sommes contraints de procéder à la rupture de l’ouverture des droits des assurés enregistrés dans vos fichiers»; précise la lettre de Nicole Assélé, Directeur générale de Cnss au patron de la Sogatra.

Cette suspension qui aura pour effet immédiats, «le non paiement de demande des pension» et «la suspension des prestations familiales et des pensions pour vos salariés», a conduit à une assemblée générale du Syndicat des acteurs du transport terrestre (Syatra), un des syndicats de la Sogatra, présidé par  Rodrigue Tsanga qui a révélé que l’entreprise de transport public est au bord du gouffre et a été mise en demeure par la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), pour des impayés d’environ 15 milliards de francs CFA.

Les 1082 agents de la Société transport terrestre nationale ont au cours de cette rencontre été édifiés sur cette nouvelle situation difficile, qui s’ajoute à d’autres tant matérielles que financières à l’origine de grèves à répétitions au sein de cette entreprise.

Alors que les agents avaient décidé, le 9 octobre dernier de reprendre à hauteur de 50% leurs activités, ce nouveau rebondissement pourrait davantage compliquer la mise en service de la totalité du matériel roulant disponible.