Sogatra: Justin Ndoundangoye décide du licenciement économique de près de 900 agents

© D.R

La situation difficile que traverse depuis de nombreuses années la Société gabonaise de transport (Sogatra) est loin d’avoir trouvé son épilogue. Après avoir suspendu sans raison aucune une centaine d’agents de cette entreprise le ministre des Transports Justin Ndoundangoye a émis l’idée de procéder à un licenciement économique pour régler définitivement la crise qui secoue la seule entreprise de transport public du pays.

GABON LIBREVILLE

C’est au cours de son passage à l’émission décryptage sur les ondes de Radio Gabon, le jeudi 5 janvier dernier que le membre du gouvernement a révélé qu’il envisagerait de procéder à un licenciement économique et la mise en chômage technique de plusieurs agents de la Sogatra. Cette décision intervient quelques jours après la suspension de salaires de 140 agents voulue par le ministre des Transports et de la Logistique Justin Ndoundagoye après que ce dernier eut été quasiment séquestré par des grévistes.

Lire aussi >> Sogatra: Justin Ndoundangoye se derobe face à la grogne des agents 

Bus de la société Sogatra © GMT

Lors de cette émission, le ministre en charge des Transports a expliqué que « Nous avons 1053 agents pour 40 bus. Nous avons plus de la moitié qui ne pointe que lorsqu’il y a paiement des salaires. C’est pourquoi nous allons prendre les décisions qui s’imposent. Et l’ensemble des indices nous orientent vers le licenciement économique et la mise en chômage technique ». Une affirmation pour le moins curieuse lorsqu’on sait que depuis près de 9 mois, les agents de cette entreprise ne perçoivent aucun salaire, une situation qui contraint chacun à se débrouiller comme il peut pour subvenir aux besoins de sa famille.

Lire aussi >> Sogatra: Justin Ndoundagoye suspend 140 agents de salaire 

Pour justifier sa décision pour le moins curieuse, le membre du gouvernement a dit ne pas vouloir payer les salaires à des agents qui ne travaillent pas. Pis il indique que c’est la Banque mondiale qui aurait dit « 4 à 5 employés par bus. En gros, nous avons besoin de 200 employés », a-t-il souligné. Ainsi, c’est le Conseil d’administration de la Sogatra qui est prévu pour le 15 janvier prochain qui devrait donc entériner le licenciement économique de ces pères et mères de famille, soit près de 900 personnes.

Laissez votre commentaire