Sogatra : Elle dissimule du chanvre dans une boîte à musique

Les faits donneraient  à sourir tant ils sont d’une ingéniosité jusque là imparable. En effet, croyant profiter du minimum de contrôle et de tracasseries policières effectuées sur les bus de la Société gabonaise de transport (Sogatra), une compatriote à eu la malencontreuse idée d’acheminer sa marchandise illicite via cette entreprise de transport public, malheureusement pour elle l’opération a tourné au fiasco.



Voulant profiter non seulement des tarifs attractifs proposés par Sogatra, sur la ligne Libreville/Bitam/Libreville et du manque de contrôle policier sur les véhicules de ladite société, la dénommée Mengue Koué a eu l’idée malveillante de s’en servir comme moyen transport pour sa basse besogne : l’expédition du chanvre indien.

En effet, informé que ce type de situation pouvait arriver et dans le soucis de préserver leur outil de travail, le personnel de l’agence de Bitam avait décidé il y a quelques temps de redoubler de vigilance. Des efforts qui se sont avérés payants aujourd’hui, puisqu’ils ont permis de mettre hors d’état de nuire Mengue Koué, la quarantaine révolue.

La présumée trafiquante de cannabis avait choisi Sogatra pour tenter d’acheminer dans un bus de cette société en partance pour Libreville, le produit ingénieusement dissimulé dans une boîte à musique vétuste. N’eut été la vigilance du  chef d’agence, Roger Ndoutoume, qui venait  de terminer l’appel des passagers pour l’embarquement, qui a remarqué, au moment où ses agents chargaient les bagages, un colis de nature différente que celui qui était enregistré. Après contrôle, le poteau rose a été découvert, mettant ainsi en lumière le trafic illicite de Mengue Koué.

Laissez votre commentaire