Sogatra: des responsables proposent de l’argent au PCA pour interrompre l’audit

Bus de la société Sogatra © GMT

Arrivé le 2 mai dernier, le nouveau Président du conseil d’administration (PCA) de la Société gabonaise de transport (Sogatra), Alexandre Désiré Tapoyo, a initié un audit pour  sortir l’établissement s du marasme économique dans lequel il est plongé. Si l’initiative reste salutaire elle rencontre toutefois des résistances de la part de certains responsables qui tentent par tous les moyens de freiner l’élan du PCA.

Récemment invité à se prononcer sur le cas des fonctionnaires et contractuels suspendus pour malversations financières, faux et usage de faux, le PCA de la sogatra, intransigeant sur la question, a révélé qu’il a été approché par des responsables de l’entreprise qui auraient tenté de le Soudoyer. «Lorsque nous avons commencé l’audit de la Sogatra, certains responsables m’ont approché pour me proposer de l’argent pour que j’arrête tout, mais j’ai refusé», a-t-il confié à nos confrères de l’AGP.

Ces propos de l’ancien ministre des gabonais de l’Étranger prouvent à suffisance que l’origine des maux de la Société gabonaise des transports viendraient de l’intérieur. En effet, après plusieurs audits infructueux, celui de la Cour des comptes initié par Alexandre Désiré Tapoyo, a révélé l’implication de 8 agents dans des malversations financières.

Les agents incriminés sont Joumas Mabignath, Georges Banzaza, Tatiana Mbani, Pulchérie Aïcha Ndoulou, Jean-Paul Nzue, Crépin Mangangou, Hubert Ndjogo et Hugues Gaston Antchouet.  Ces derniers, ont d’ores et déjà été suspendus par la direction générale de l’entreprise, ils répondront, comme le souhaite Alexandre Désiré Tapoyo, «de leurs actes devant les tribunaux».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire