samedi,31 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : marche de contestation des femmes ce lundi 20 contre la...

Gabon : marche de contestation des femmes ce lundi 20 contre la vague de disparitions d’enfants

Alors que les internautes multiplient les statuts et les publications d’indignation contre la recrudescence des disparitions d’enfants non élucidées, les femmes ont décidé de joindre l’acte à la parole. Pour preuve, une marche de contestation sera organisée ce lundi 20 janvier 2020 dès 9 heures au rond-point de la Démocratie par les femmes gabonaises dans l’optique d’interpeller les autorités sur cette psychose qui est en train de gagner l’ensemble du territoire.

L’association La dynamique gabonaise des femmes a, par le moyen d’une publication sur son compte Facebook, invité l’ensemble de la gente féminine à une marche de contestation qui aura lieu ce lundi 20 janvier 2020. Selon le chronogramme décrit par ces dernières, la manifestation pacifique débutera à 9 heures au rond-point de la Démocratie. Le point d’orgue étant la dénonciation manifeste des disparitions d’enfants devenues légion, mais aussi d’adolescents.

Pour ce faire, la coalition de femmes engagées pour ce combat convie l’ensemble des parties féminines à les rejoindre massivement. « Nous invitons toutes les femmes. Apportez les photos des enfants portés disparus. Ensemble nous devons mettre fin et éradiquer ce phénomène », précise leur communiqué. Un appel qui a d’ores et déjà épousé l’assentiment d’autres organisations féministes telle que « Team femmes battantes », qui a annoncé la couleur. « La disparition d’un enfant est un drame douloureux qui malheureusement n’arrive pas qu’aux autres. Nous devons nous mobiliser pour dire Stop aux enlèvements », peut-on lire sur sa page officielle sur Facebook.

Rappelons qu’à ce jour, on dénombre plusieurs disparitions et ce, en moins d’une semaine. Une donnée alarmante d’autant plus que les raisons de ces disparitions restent inconnues et les autorités judiciaires ne semblent pas avoir intégré ce problème comme une priorité. Espérons que cette invitation grandeur nature arrivera à pousser les plus hautes autorités à s’imprégner de ce mal social qui s’accommode mal avec le discours politique du moment. La jeunesse est sacrée, disait feu Omar Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion