SNI : plus de  18 milliards touchés par les entreprises sans réalisation de travaux  

Un des bâtiment inachevé du Programme «3808 Logements» © D.R/GMT

Faisant suite à la réunion qui s’était tenue le  23 mars 2018, entre le directeur général de la Société nationale immobilière, Hermann Kamonomono et les entreprises adjudicatrices des marchés dans le cadre du Programme «3808 Logements», les conclusions des confrontations laissent entrevoir des manquements dans les engagements des opérateurs. Ainsi, ces dernières cumulent une dette de 18 milliards de Fcfa vis à vis de l’entreprise étatique en charge de la mise en oeuvre de la politique de logement.

Lors de cette réunion qui avait réuni les entreprises adjudicatrices et la Direction financière et technique de la SNI, il était question de faire un état des lieux du programme depuis son arrêt et d’établir les responsabilités de chaque partie et dégager des options de relance. Cette opération a d’ailleurs abouti à la signature d’une reconnaissance de dette par les entreprises d’un montant  de 18 milliards de Fcfa.

Une situation intolérable pour Hermann Kamonomono, qui a relevé de nombreuses irrégularités non seulement dans la facturation, mais aussi dans le suivi des travaux. C’est pour mettre de l’ordre dans cette imbroglio, que la SNI a mis en place une procédure de recouvrement des créances détenues par les entreprises.

Ces importantes sommes devront servir en partie à résoudre le problème récurrent des réservataires qui attendent toujours de voir leurs logements livrés et qui pour certains sollicitent un remboursement des sommes versées. «La situation des réservataires est injuste et notre motivation à recouvrer ces créances découle de la nécessité de résoudre cette situation qui perdure. Nous demandons à ces derniers, un peu plus de patience. Nous avons déjà saisi le taureau par les cornes», a-t-il souligné.

Il faut noter également qu’au terme de cette opération, la Société nationale immobilière entend résilier les contrats signés avec les entreprises ayant participées au programme et lancera de nouveaux appels d’offres.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire