Shell Gabon revendue à l’américain Carlyle

 

La filiale de Shell au Gabon dont la revente était prévue pour fin 2016 a finalement trouvé un repreneur. C’est avec la société de gestion d’actifs mondiaux américaine Carlyle que « le contrat sera signé de manière imminente » a indiqué à Jeune Afrique un porte-parole de la filiale gabonaise du groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell.

Déjà en grève depuis quatre jours, l’imminence de cette cession va renforcer l’inquiétude des 400 salariés locaux qui ne revendiquent de la part de leur direction générale que l’équivalent du salaire annuel de 30 agents expatriés. Cependant, Jeune Afrique confirme que  « Carlyle est très nettement favori », « Shell doit signer courant janvier un accord de vente de ses actifs au Gabon avec Carlyle ».  

Avant cette cession d’actifs qui va sceller le départ définitif de Shell du Gabon, un terrain d’attente sera-t-il trouvé entre la Direction général de Shell et ses employés. Pour l’heure, « L’ONEP se réserve le droit de durcir la grève dès demain mardi 17 janvier 2017 », si ses revendications ne sont pas satisfaites. Ce bras de fer produira-t-il des effets? Ou les salariés seront-ils sacrifiés sur l’autel du financement du rachat du britannique BG Group? Wait and see !

Laissez votre avis