Serge Dibangou Yangari claque à son tour la porte de l’Union et solidarité

Serge Dibangou Yangari © D.R

Après la reconduction au gouvernement de Jean de Dieu Moukagni Iwangou en qualité de ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et du Transfert des technologies, Serge Dibangou Yangari, membre très actif de l’Union et Solidarité résidant en France à Nice, a fait parvenir sa lettre de démission au président de son parti.



Activiste politique très engagé au sein de l’US, Serge Dibangou Yangari a expliqué dans sa lettre à Jean de Dieu Moukagni Iwangou qu’il dénommissionait pour une seule et unique raison : « votre récente nomination ou reconduction au poste de Ministre d’Etat ».

« Cher Président, ma constante remise en question du modèle politique gabonais du type « nomadisme » tel que nommé par le Professeur Mouang Mbading lors de sa conférence de presse du 10 octobre 2018, m’interpelle à rejeter la confirmation de votre nom au poste de ministre d’Etat d’un régime dont je n’ai jamais milité ni apprécié le moindre acte qui même à minima visiblement positif cache toujours un vice qui dessert le peuple », a-t-il expliqué.

Attaché au renouvellement de génération et de pratiques politiques qu’il considère comme étant les deux éléments les plus pertinents de son engagement politique, Serge Dibangou Yangari estime qu’ « il vaut mieux renoncer à militer au sein d’un parti qui s’éloigne de ces principes cardinaux qui définissent le combat politique et qui doivent servir pour éduquer un peuple pris en étaux entre les ex barons, anciens et nouveaux pédégistes qui assistent fièrement aujourd’hui à la maturité de l’œuvre d’Omar Bongo et Foccart »,a-t-il poursuivi.

Pour rappel, Jean de Dieu Moukagni Iwangou justifiait son entrée au gouvernement par la dissolution par la Cour constitutionnelle de la chambre basse du parlement. « S’il y a une séquence historique permettant aux forces du changement d’intégrer un Gouvernement sans crainte d’être taxé de passer à l’ennemi en conservant son âme, c’est la situation de vide institutionnelle touchant l’Assemblée nationale », avait-il précisé.

Cette décision avait suscité les démissions de plusieurs membres influents de l’US notamment Nicolas Nguema, Anges kevin Nzigou, Thomas Ibinga et Elza Ritchuelle Boukandou. Cette dernière avait d’ailleurs déposé une une plainte en radiation de l’actuel ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et du Transfert des technologies devant le tribunal judiciaire de Libreville pour violation des statuts et du règlement intérieur de son parti. Le départ de Serge Dibangou Yangari s’inscrit dans cette vaste désolidarisation des jeunes de l’US.

Laissez votre commentaire