dimanche,13 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesSénégal: l’ambassade du Gabon rassure les étudiants et les appelle à la...

Sénégal: l’ambassade du Gabon rassure les étudiants et les appelle à la vigilance

C’est en réaction à la polémique suscitée par une vidéo devenue virale sur la toile que l’ambassade du Gabon au Sénégal a, par le biais d’un communiqué rendu public le lundi 31 mai dernier, apporté des éclaircissements sur l’affaire. Selon la représentation diplomatique, l’agression à l’aide d’acide « n’est pas avérée ». Il s’agirait plutôt d’une hausse d’insécurité dont ont malheureusement été victimes des étudiants tard dans les rues.

On en sait un peu plus sur la supposée agression à caractère xénophobe des étudiants gabonais. En effet, dans un communiqué daté du lundi 31 mai 2021, l’ambassade du Gabon au Sénégal a révélé qu’il n’en est rien. Balayant ainsi du revers de la main, la rumeur d’attaque à l’acide.  Selon l’institution, il s’agirait d’ « une tentative de braquage qui s’est soldée par des vols de téléphones et d’autres accessoires ». Des incidents récurrents au pays de Senghor en proie à une insécurité grandissante après la grâce présidentielle accordée à plus de 600 détenus.

Pour démêler l’écheveau dans cette affaire, une plainte a été déposée auprès des autorités judiciaires de la ville. Pour sa part, l’association des élèves et étudiants gabonais du Sénégal a tordu le cou à la rumeur d’agression à l’acide dont aurait été victime une compatriote. « Nous comptons dire ici, que l’information selon laquelle une compatriote aurait été brûlée au visage avec de l’acide n’est pas avérée » a indiqué le porte-parole de cette organisation.


Une énième affaire de « Fake news » donc qui aurait posé les jalons d’une discorde entre deux Etats amis que sont le Gabon et le Sénégal. Occasion pour la rédaction de Gabon Media Time (GMT), d’appeler les uns et les autres à l’usage responsable des outils technologiques notamment les réseaux sociaux. Lesquels se sont érigés comme des canaux de transmission d’informations tous azimuts sans vérification préalable engageant ainsi la responsabilité civile et pénale des personnes qui les relaient.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale.Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance