samedi,19 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneSénatoriales 2021: Les Démocrates investissent 14 candidats

Sénatoriales 2021: Les Démocrates investissent 14 candidats

Prévues pour le samedi 30 janvier prochain pour le premier tour et le 6 février pour le second tour, les élections sénatoriales 2021 commencent à livrer leurs contours. Après le Parti démocratique gabonais (PDG) qui a achevé ses primaires, le parti Les démocrates, principale force politique de l’opposition a récemment dévoilé les circonscriptions sur lesquelles il entend briguer le mandat de sénateur. 

Selon l’hebdomadaire gouvernemental Gabon Matin, le parti de Guy Nzouba Ndama a investi vendredi 15 janvier dernier, 14 candidats sur 52 les sièges à pourvoir. Un nombre de candidats qui correspond aux localités sur lesquelles la formation politique à des chances de remporter un poste sénateur. Si dans la province du Haut-Ogooué seul, le département de Lekoko compte une candidature, dans la province de la Ngounié, le parti entend ravir les sièges de la Louetsi Bibaka (Malinga), de la Boumi-Louetsi (Mbigou) et de la Louetsi Wano (Lébamba). 

Fort de sa représentativité dans la province de la Nyanga ou le parti compte dans ses rangs de députés des personnalités comme Jean Pierre Doukaga Kassa député de Tchibanga et Jonathan Ignoumba, 5e vice-président de l’Assemblée nationale et député de Mongo, c’est donc en toute logique que le parti entend grossir son contingent de représentants au sein de la chambre haute du parlement en investissant des candidats dans les départements de Mougoutsi (Tchibanga), de la Douigny (Moabi), de Mongo ( Moulengui-Binza), de la Basse-Banio (Mayumba) et de la Doutsila (Mabanda). 

Avec des élus départementaux et locaux dans les départements du Ntem (Bitam) et du Haut-Ntem (Minvoul), Les démocrates espèrent remporter deux postes de sénateurs sur les 5 à pourvoir dans la province septentrionale. Pour les provinces du Moyen Ogooué, de l’Ogooué Ivindo et de l’Ogooué Maritime, seuls dans les départements de l’Ogooué et Lacs (Lambaréné), de Ndougou (Gamba) et de La Lopé (Booué) que LD entend briguer des sièges de sénateurs. 

En attendant les 30 janvier et 6 février prochain, les armes s’affutent dans les états généraux des partis politiques de la majorité et de l’opposition, qui avaient fait le choix de participer aux élections couplées d’octobre 2018 quand la Coalition pour la nouvelle république chapeautée par Jean Ping avait décidé de boycotter le scrutin. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance