mardi,2 mars 2021
Accueil A La Une Sénatoriales 2021: Démocratie nouvelle rejette l’idée d’un second tour à Bitam

Sénatoriales 2021: Démocratie nouvelle rejette l’idée d’un second tour à Bitam

C’est à travers une déclaration de presse de ce lundi 1er février 20201, de Patrick Eyogo-Edzang, 2ème secrétaire de Démocratie nouvelle (DN) parvenue à Gabon Media Time, que le parti dirigé par René Ndemezo’obiang a rejeté toute idée de second tour pour l’élection sénatoriale du siège unique du département du Ntem. Scrutin remporté par Christian Edou Mintsa face à Emmanuel Ondo Methogo candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) avec 31 voix contre 30. 

Pour Démocratie nouvelle, les résultats de l’élection sénatoriale du samedi 30 janvier dernier sur le siège unique du département de Ntem à Bitam ne souffrent d’aucune contestation où irrégularité vu que le scrutin s’est déroulé dans « des conditions satisfaisantes et dans le respect des mesures barrières », a précisé Patrick Eyogo-Edzang numéro 2 de cette formation politique de l’opposition modérée.

Selon les résultats en leur possession, en attente d’être confirmés par le Centre gabonais des élections (CGE), le candidat de Démocratie nouvelle Christian Edou Mintsa aurait remporté ce scrutin « à la majorité absolue, avec 31 voix contre 30 pour le Parti démocratique gabonais, soit un pourcentage de 50,81% contre 49,19% » a-t-il poursuivi. Un résultat selon Patrick Eyogo-Edzang, ancien député de la localité « clair et net a été confirmé par la Commission électorale départementale », a-t-il martelé.

Par ailleurs, l’homme politique et ancien ministre n’a pas manqué de fustiger le fait que contre toute attente, et au regard des informations recueillies par sa formation politique, la Commission électorale provinciale, dont le rôle est de coordonner l’ensemble des opérations électorales au niveau de la province, a décidé, « par un calcul absurde et totalement incohérent, de remettre en cause ce résultat et de renvoyer ainsi les candidats au second tour ». 

Démocratie nouvelle a donc tenu à rappeler à l’opinion nationale et aux populations du département du Ntem par la voix de son 2ème secrétaire Patrick Eyogo-Edzang, qu’elle « n’acceptera jamais le ballotage d’une élection dont le résultat est limpide et incontestable et fait entièrement confiance au Centre gabonais des élections et s’en remet à sa clairvoyance et à sa responsabilité afin que le droit soit dit », a-t-il conclu. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Bestheinfusion