Sénat: 18 milliards de Fcfa disparaissent dans la nature

Lucie Milebou-Aubusson, présidente du Sénat © D.R

Alors que l’opinion pensait que l’ouverture des procès de la Cour criminelle spéciale contre les auteurs de détournements de deniers publics allait dissuader certains, rien n’y fait! Pour preuve, selon l’hebdomadaire Echos du nord, c’est près de 18 milliards destinés au paiement des arriérés de fonds de souveraineté et des fonds de fonctionnement des cabinets des sénateurs qui auraient comme d’accoutumée pris miraculeusement la clé des champs, laissant dans le désarroi les vénérables membres de l’hémicycle Omar Bongo Ondimba.

En effet, devant les sénateurs du groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG), le chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet, assure que les 18 milliards ont été décaissés depuis janvier 2018. Sauf que trois mois après, les intéressés n’ont toujours rien reçu. Une situation d’autant plus incompréhensible puisqu’il ne s’agit «plus d’écriture ou de contrôle, mais bien d’argent qui n’arrive pas dans le compte du Sénat».

Ainsi, pour faire la lumière sur cette énième affaire, le groupe parlementaire a monté une commission que conduira le sénateur Ernest Ndassikoula. Depuis quelques jours, cette commission «écume les régies financières pour débusquer la cachette de cette manne. Ou mieux, celui ou ceux qui semblent l’avoir planqué».

Par ailleurs, chose bien curieuse, la réunion dudit groupe parlementaire a enregistré l’absence très remarquée de la présidente de l’institution, Lucie Milébou Aubusson, partie en villégiature avec son questeur. Se reproche t-elle de quelque chose dans la disparition de ces 18 milliards? Mystère et boule de gomme !

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire