mardi,21 septembre 2021
AccueilA La UneSEEG: réhabilitation d’une centaine de compteurs et extensions du réseau haute et...

SEEG: réhabilitation d’une centaine de compteurs et extensions du réseau haute et basse tensions à Bikele, Glass et Igoumie

Ecouter cet article

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a procédé, ce samedi 29 mai 2021, à une visite d’inspection des quartiers Glass, Igoumie et Bikele-Beye où près d’une centaine de compteurs flambant neufs ont été réhabilités après avoir subi des incendies. Dans la même optique de satisfaire sa clientèle, une opération de rapprochement des compteurs auprès des habitations et des extensions de réseaux haute et basse tension a été menée sur respectivement 900 et 2700 mètres avec construction de poste de transformation urbains maçonnés (PUM) et distribution publique (DP).

C’est en réponse à l’urgence signalée par les populations victimes de sinistres après les fortes intempéries que la Société d’énergie et d’eau du Gabon a réhabilité plusieurs centaines de compteurs détruits par les incendies d’origines diverses et variées. En effet, à Glass dans le 4ème arrondissement de Libreville à Igoumie dans la commune d’Owendo jusqu’à Bikele-Beye dans le 3ème arrondissement de la commune de Ntoum, les sourires sont désormais revenus sur les visages des riverains qui ont vu la pose de 63 compteurs électriques, 29 branchements anarchiques mis en conformité et 17 nouveaux poteaux électriques.

Une action qui n’a pas laissé les riverains indifférents.« Durant le mois de mai, nous dormions lorsqu’on a été surpris par une coupure générale. N’étant pas habitués du fait ici à Bikele-Beye, on est donc sortis. C’est là qu’on a constaté l’incendie qui continuait de ravager nos installations électriques et nos branchements. On est restés quelques jours sans énergie. Heureusement la Seeg a pris le problème à bras le corps et a réhabilité l’ensemble des compteurs détruits », s’est réjoui Guy Gérard Kindza, un riverain de Bikele-Beye. Un véritable ouf de soulagement pour les sinistrés.

Par ailleurs, dans le cadre de la mise en œuvre de son ambitieux plan d’extension du réseau électrique  dans le Grand Libreville, la Seeg a séché les larmes des habitants qui ne connaissent plus les baisses de tension dues à la disponibilité trop éloignée de leurs demeures. Lesdits travaux ont consisté à établir un réseau aérien haute-tension sur un linéaire de 900 m. À cela s’ajoute la construction d’un réseau aérien basse-tension torsadé de 2700 m qui va permettre à au moins 500 familles d’être impactées par ce rapprochement des compteurs. Non sans manquer de construire 2 postes de transformation urbains maçonnés (PUM) de Distribution publique (DP).

Ces travaux d’envergure et à impacts directs ont une résonnance toute particulière pour ces populations qui se sentent désormais libérées de leurs difficultés quotidiennes à bénéficier pleinement de l’électricité.« Avant c’était pénible, mon compteur se trouvait à plus d’un km. Entre les pertes d’Energie, les câbles qui se coupaient à tout moment, on dormait dans le noir presque à tout moment. Maintenant, plus de baisse tension, je remercie la SEEG sincèrement oui, mieux vaut tard que jamais », a indiqué Louisette Andem Oloui, habitante de  Bikélé derrière le lycée et l’école pilote. Notons que cette opération est évaluée à 166 502 926 FCFA à la SEEG.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop