SEEG : l’état de la route en cause dans les perturbations dans la desserte en électricité

Gabon Gabonmediatime Route Nationale Libreville Kango
Dégradation avancée de la route nationale 1 entre Libreville et Kango © D.R.

L’état de dégradation avancée de la Nationale 1 commence à avoir un impact incalculable pour les populations du Moyen-Ogooué, de la Ngounié et de la Nyanga. Dans un communiqué parvenu à Gabon Media Time, la Société d’energie et d’eau du Gabon (SEEG) a tenu à informer les populations de ces différentes provinces que les perturbations dans la desserte en électricité étaient dues « aux difficultés d’acheminement du gasoil par voie terrestre vers les centrales de production d’électricité ». In extenso ledit communiqué. 


« Communiqué de presse 

Perturbations dans la desserte en électricité des régions Moyen-Ogooué, Ngounié et Nyanga 

Libreville, le 09 décembre 2019. La SEEG informe sa clientèle des fortes perturbations actuellement observées dans la desserte en électricité des régions du Moyen-Ogooué, de la Ngounié et de la Nyanga. 

Ces perturbations sont consécutives aux difficultés d’acheminement du gasoil par voie terrestre vers les centrales de production d’électricité, avec pour conséquence l’interruption de la fourniture pour une grande partie de la clientèle. 

La SEEG est en train d’examiner toutes les alternatives pour assurer la mise à disposition du gasoil dans les régions indiquées. Aussi exprime-t- elle ses regrets à sa clientèle durement affectée par cette situation indépendante de sa volonté. 

La Direction de la communication & de la Responsabilité Sociétale  »

Laissez votre commentaire