lundi,23 mai 2022
AccueilDerniers articlesSEEG: le SYNTEE+ fait suspendre le rachat de l'immeuble à 8,2 milliards...

SEEG: le SYNTEE+ fait suspendre le rachat de l’immeuble à 8,2 milliards de la SNBG

Ecouter cet article

C’est au cours du conseil d’administration de la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), présidé par Égide Boundono Simangoye, le vendredi 4 mars dernier à Libreville que la suspension de la procédure de rachat de l’immeuble de la SNBG a été actée. Une décision qui fait suite à la levée de boucliers en perspective par le Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité (SYNTEE+) diamétralement opposé à cette acquisition « injustifiée ».

S’ils avaient saisi la direction générale de la société afin d’obtenir des éclaircissements concernant le scandale relatif au rachat de l’ancien siège de la SNBG pour le montant faramineux de 8,2 milliards FCFA, les responsables du Syntee+ ont fini par faire plier la tutelle. En effet, réuni le vendredi 4 mars dernier à Libreville, le conseil d’administration de la société d’énergie et d’eau du Gabon, présidé par Égide Boundono Simangoye a fini par reculer en annonçant la suspension de  la procédure de rachat de ce bien immobilier.

Si le conseil d’administration et la direction de la société n’ont cessé d’indiquer que l’acquisition de cet immeuble avait été envisagée pour loger certains départements stratégiques opérationnels, les partenaires sociaux relevaient, quant à eux, que la SEEG avait d’autres priorités que l’achat d’un bâtiment. Tout en relevant les incongruités de la procédure d’acquisition, le Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et électricité s’était questionné non seulement sur l’expertise réalisée sur l’immeuble pour arriver à un coût aussi faramineux mais aussi le coût de son futur entretien.

Une décision judicieuse, selon le porte-parole du Syntee+ René Mbenguet Malat. « Le conseil d’administration a fait preuve de responsabilité. Nous pensons que pour le moment nous avons d’autres priorités que l’achat d’un bâtiment. Cet argent peut être investi dans l’achat des équipements indispensables pour ravitailler l’intérieur du pays », a-t-il déclaré. Lequel  a également annoncé, la suspension du mouvement de grève. 

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop